Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le quartier de Barzé se trouve dans le nord-est de l'agglomération de Damas, non loin de la Ghouta orientale, un secteur urbain qui a été le théâtre d'âpres combats entre insurgés et soldats syriens ces derniers mois (archives).

KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA

(sda-ats)

Plusieurs centaines d'insurgés syriens ont entrepris lundi de quitter un faubourg assiégé de Damas, ont rapporté la télévision nationale et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Cette évacuation s'inscrit dans le cadre d'un accord conclu avec le régime.

Il s'agit de la première évacuation de rebelles d'un quartier de Damas depuis le début du conflit en 2011. Les insurgés de Barzé vont prendre la direction de la province d'Idleb, tenue pour l'essentiel par les rebelles dans le nord-ouest de la Syrie, a déclaré un correspondant de la chaîne Ekhbariya.

"Des hommes armés et certains membres de leurs familles ont commencé à quitter Barzé à bord de 40 bus en direction du nord de la Syrie, et cette opération se poursuivra pendant cinq jours", a affirmé la télévision. "Dans le même temps, la situation des personnes qui ont choisi de rester sur place sera réglée", a-t-elle précisé.

Ce média officiel n'indique pas le nombre de personnes qui devraient partir. Selon l'OSDH, entre 1400 et 1500 combattants et leurs familles devraient quitter la capitale pour Idleb.

Barzé se trouve dans le nord-est de l'agglomération de Damas, non loin de la Ghouta orientale, un secteur urbain qui a été le théâtre d'âpres combats entre insurgés et soldats syriens ces derniers mois.

Dimanche, l'armée de Bachar al Assad a progressé, sous d'intenses bombardements, dans le quartier de Kaboun, qui jouxte Barzé dans la même enclave assiégée, a rapporté l'OSDH.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS