Toute l'actu en bref

Ruedi Schläfli (à droite, aux côtés du conseiller national Pierre-André Page lors des élections fédérales de 2015) est le nouveau président de l'UDC fribourgeoise (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

Ruedi Schläfli, 42 ans, est le nouveau président de l'UDC Fribourg. Il a été élu mercredi soir à l'unanimité par l'assemblée à Grandsivaz pour succéder à Roland Mesot, qui se retire après cinq ans à ce poste, a indiqué la section cantonale sur son site Internet.

Ruedi Schläfli était le seul candidat en lice. Cet ancien lutteur, député au Grand Conseil depuis 2011, occupait le poste de vice-président de l'UDC Fribourg depuis 2012.

En décembre passé, Roland Mesot avait expliqué son départ notamment par le fait qu'il venait d'être élu deuxième vice-président du Grand Conseil pour 2017. Il devrait donc présider le Parlement cantonal en 2019, année des prochaines élections fédérales. M. Mesot veut laisser à son successeur le temps de s'organiser pour la campagne des fédérales.

Ruedi Schläfli devra empoigner un autre défi: l'UDC fribourgeoise devra décider si elle reconduit ou non l'entente bourgeoise avec le PDC et le PLR. Cette alliance ne lui avait pas du tout réussi lors des dernières élections cantonales en novembre 2016, puisqu'elle n'avait gagné aucun siège au Grand Conseil et que son candidat Stéphane Peiry n'avait pas été élu au Conseil d'Etat.

"Cette entente était un essai et il faut être très clair: nous avons beaucoup donné mais rien reçu en retour!", relève Ruedi Schläfli dans un entretien publié jeudi par La Liberté. Pour la suite, le nouveau président reste vague: "J'ai mon idée, que je soumettrai au bureau et au comité directeur".

ATS

 Toute l'actu en bref