Schaffhouse: silex trouvés sous un arbre déraciné par Burglind

Les silex examinés par le Service schaffhousois d'archéologie ont été découverts dans une forêt. Canton de Schaffhouse sda-ats

La tempête Burglind a permis de mettre au jour des silex datés de l'ère paléolithique dans une forêt schaffhousoise. Un "joggeur" les a découverts parmi les racines d'un arbre abattu par les vents il y a un mois.

Le coureur a repéré des pierres finement taillées et coupantes, indique mardi le département des constructions du canton de Schaffhouse. Il a rapidement réalisé qu'il s'agissait de silex et a signalé sa découverte au Service d'archéologie cantonale.

Entretemps, les archéologues ont pu extraire de nombreux autres objets en pierre taillée sur les lieux de la découverte. "Il y a 12'000 ans, des petits groupes de chasseurs-cueilleurs occupaient cette zone aujourd'hui fortement boisée, qui n'était alors qu'un paysage clairsemé de quelques bouleaux et pins sylvestres", explique le Service d'archéologique cantonale.

La pierre utilisée pour les silex provenait du haut plateau schaffhousois du Randen. Elle y constituait la première matière première de l'époque. Sur les lieux de la trouvaille, les chasseurs-cueilleurs façonnaient des pointes de lance pour la chasse aux rennes et des outils permettant de travailler les fourrures. De nombreux déchets et quelques produits finis en témoignent.

Les découvertes d'objets intacts datant du paléolithique sont plutôt rares en pleine nature. Elles sont bien plus nombreuses dans des grottes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article