Les routes suisses tuent moins

En Suisse, le nombre de victimes des accidents de la route continue à baisser. En dix ans, le nombre d’accidents graves en voiture a diminué d’un quart.

Ce contenu a été publié le 30 juillet 2010 - 12:14

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a indiqué qu’en 2009, 349 personnes sont mortes d’accidents de la route, alors que 4'708 personnes ont été grièvement blessées.

Ce qui équivaut à 8 morts et 72 blessés graves de moins que l’année précédente. Le nombre de blessés légers s'élève à 20'422, en baisse de 354 personnes par rapport à 2008.

En dix ans, le nombre d'accidents graves en voiture a diminué d'un quart. Alors que le parc de voitures de tourisme est passé de 3,5 à 4 millions de véhicules.

Par contre, la route se montre cruelle envers les motards. Pour les cylindrées supérieures à 125 cm3, le nombre de blessés graves a augmenté de 35% et celui des blessés légers de 30%. Le parc de motocycles de cette catégorie a presque doublé.

Suite à l'abaissement, début 2005, du taux limite d'alcool autorisé et à la forte hausse des contrôles d'alcoolémie par la police, le nombre d'accidents liés à l'influence présumée de l'alcool a nettement régressé.

En comparaison, les routes suisses font moins de morts que celles des 27 pays membres de l'Union européenne (UE).

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article