Swiss étend la suspension de ses vols vers Shanghai et Pékin

Les passages concernés peuvent modifier leur réservation sans frais ou obtenir un remboursement du prix de leur billet. L'ancienne compagnie aérienne nationale assure dans un communiqué succinct vendredi suivre la situation de près (archives). KEYSTONE/NICK SOLAND sda-ats

Swiss, à l'instar de son propriétaire Lufthansa, prolonge d'un mois - au 28 mars - la suspension de l'ensemble de ses liaisons vers Pékin et Shanghai. Adoptée fin janvier en raison de l'épidémie de coronavirus en Chine, la mesure devait être levée fin février.

Les passages concernés peuvent modifier leur réservation sans frais ou obtenir un remboursement du prix de leur billet. L'ancienne compagnie aérienne nationale assure dans un communiqué succinct vendredi suivre la situation de près.

L'érosion de la demande pour les liaisons avec Hong Kong génère également de légers ajustements. La métropole sera en mars desservie par des Airbus A340 d'une capacité de 223 sièges, en lieu et place de Boeing 777-300ER, disposant de 340 sièges.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article