Navigation

"Vous n'êtes pas seuls", message gagnant pour la sonde Voyager 1

La sonde Voyager 1 est l'objet fabriqué par l'homme le plus éloigné dans le cosmos (Keystone archives/image d'artiste). KEYSTONE/EPA/JOHN. S. HOWARD / NASA/JPL-Caltech / HANDOUT sda-ats
Ce contenu a été publié le 06 septembre 2017 - 02:29
(Keystone-ATS)

"Nous offrons l'amitié à travers les étoiles. Vous n'êtes pas seuls" est le message gagnant annoncé mardi par la NASA, qui sera envoyé à la sonde américaine Voyager 1. Lancé il y a quarante ans, l'engin est l'objet fabriqué par l'homme le plus éloigné dans le cosmos.

C'est l'acteur canadien William Shatner, qui a incarné le capitaine James Kirk du vaisseau USS Enterprise dans la célèbre série "Star Trek", qui a lu le texte vainqueur au Jet Propulsion Laboratory en Californie, le centre de contrôle de la mission, selon des images de la télévision de la NASA.

Le texte, écrit par Oliver Jenkins, alias @Asperger_Nerd sur Twitter, a été sélectionné par un vote populaire parmi les 30'000 soumis.

L'agence spatiale américaine avait lancé ce concours pour trouver le message idéal de bonne volonté en 60 caractères au maximum afin de commémorer le lancement des deux sondes jumelles depuis Cap Canaveral en Floride en 1977 à un mois intervalle.

21 milliards de kilomètres

Voyager 1 se trouve à près de 21 milliards de kilomètres de la Terre - elle vogue dans l'espace interstellaire depuis 2012 -. Voyager 2, qui vole en direction opposée, se trouve à quelque 17 milliards de kilomètres. Elles ont toutes deux observé Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Les vaisseaux, qui avancent à une vitesse de 17 kilomètres par seconde, transportent des disques d'or contenant des messages - dont un de l'ancien président Jimmy Carter -, le mot bonjour en 55 langues, des chansons et des images symbolisant la civilisation humaine ainsi que des directions pour localiser notre planète.

Les générateurs thermoélectriques alimentant les sondes devraient s'épuiser dans les dix ans environ. Mais elles continueront ensuite, silencieuses, à sillonner à jamais le cosmos effectuant un tour complet de notre galaxie, la Voie lactée, tous les 225 millions d'années, précise la NASA.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article