Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le patron du groupe de distribution Casino Jean-Charles Naouri a jugé qu'il n'était pas interdit de faire des capsules de café. Son fournisseur de dosettes biodégradables, le fribourgeois Ethical Coffee Company (ECC), est poursuivi par Nestlé pour violation de brevet.
"Faire des capsules de café n'est pas interdit", affirme M. Nouari, dans un entretien au "Figaro", estimant qu'en la matière "le juge de paix, c'est le client". M. Nouari a précisé que depuis la mise en vente des capsules Casino en région parisienne, "c'est le produit le plus vendu dans nos magasins".
Il entend "bientôt les mettre en vente dans la région de Saint-Etienne", avant de proposer ces produits dans l'ensemble du réseau.
Casino s'est lancé depuis le 27 mai sur le marché juteux des dosettes de café, avec des capsules biodégradables fournies par Ethical Coffee Company (ECC), brisant le monopole de Nestlé sur les dosettes alimentant les machines à café Nespresso.
En réaction, Nestlé a fait saisir le 23 juin des dosettes compatibles avec son système Nespresso chez ECC dans le cadre d'une action en justice pour violation de brevet.
Nestlé avait annoncé le 15 juin avoir attaqué pour violation de son système de cafetière à dosettes, devant la justice française, le groupe américain Sara Lee, un autre concurrent qui a commercialisé en avril des dosettes sous la marque L'Or de Maison du Café.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS