Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Les colis piégés découverts à Dubaï et en Grande-Bretagne à bord de deux avions-cargo en provenance du Yémen et à destination des Etats-Unis étaient "actifs" et auraient pu exploser. Les bombes "préparées de manière professionnelle", portent l'empreinte d'Al-Qaïda, selon les enquêteurs.
Le président américain Barack Obama a affirmé vendredi que les colis étaient adressés "à des lieux de culte juifs, à Chicago", son fief électoral, où il devait passer la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre d'une ultime tournée avant les législatives américaines de mardi.
La police de Dubaï, où un des colis a été découvert à l'aéroport, a indiqué avoir trouvé un mélange de penthrite et de plomb, un explosif très puissant, dissimulé dans une imprimante d'ordinateur avec un dispositif de détonation.
"L'engin a été préparé de manière professionnelle et doté d'un circuit électrique relié à une carte de téléphone portable cachée dans l'imprimante", selon la police, pour qui la méthode est "caractéristique" des groupes terroristes comme Al-Qaïda.
Le colis aurait pu "exploser" dans l'avion, s'il n'avait pas été intercepté à temps, a indiqué le chef de la police de Dubaï.
26 colis suspects saisis
L'autre paquet, trouvé dans un avion cargo de la compagnie américaine UPS à l'aéroport d'East Midlands, dans le centre de l'Angleterre, contenait également "du matériel explosif", "était opérationnel et aurait pu exploser", a indiqué la ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May.
"Nous savons que les auteurs de cet acte font tout ce qu'ils peuvent pour tester notre système" de sécurité, a indiqué samedi la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure. Une alerte mondiale avait été déclenchée vendredi après la découverte des colis.
Au Yémen, les forces de sécurité ont arrêté samedi soir une femme soupçonnée d'être impliquée dans l'envoi de ces. Les enquêteurs ont remonté sa piste grâce au numéro de téléphone qu'elle a communiqué à une société de transports.
Au Yémen, les autorités ont par ailleurs saisi samedi 26 autres colis suspects et interpellé des employés des compagnies de transport aérien et de la division cargo de l'aéroport de Sanaa.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS