Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Séoul - La Corée du Sud a effectué ce lundi de brèves manoeuvres militaires à tirs réels sur une île récemment bombardée par Pyongyang. Son voisin du Nord a préféré "ne pas réagir aux provocations militaires", malgré des menaces préalables, alors que Pékin a émis des critiques voilées.
Les exercices ont débuté à 14h30 (06h30 suisses) sur l'île de Yeonpyeong, celle-là même qui avait été prise pour cible par l'artillerie nord-coréenne le 23 novembre. L'incident avait fait quatre morts - deux militaires et deux civils.
Tous les habitants de l'île de Yeonpyeong ainsi que ceux des îles voisines ont été invités avant le début des exercices à se rendre dans des abris antiaériens. Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, l'île, située à 12 kilomètres des côtes nord-coréennes, abrite 280 personnes, en plus des militaires.
Le ministère sud-coréen de la Défense a rapporté un moment plus tard que les exercices d'artillerie avaient cessé sur Yeonpyeong, ce qu'un correspondant de Reuters présent sur place a confirmé. Selon ce dernier, le tirs d'artillerie ont duré deux heures.
Retour de l'AIEA
Les autorités nord-coréennes ont choisi de ne pas réagir, rapporte l'agence de presse nord-coréenne KCNA. "Nous avons estimé qu'il était préférable de ne pas réagir aux provocations militaires", a déclaré le commandement suprême de l'armée nord-coréenne. La Corée du Nord avait promis un "désastre" si la Corée du Sud ne renonçait pas à ses manoeuvres militaires sur Yeonpyeong.
Ce lundi, la Corée du Nord a même accepté le retour sur son sol d'inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) chargés de surveiller son programme nucléaire, a confirmé ce lundi le gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson. Cette annonce devrait apaiser quelque peu les tensions dans la péninsule coréenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS