Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lille - La mère soupçonnée d'avoir tué huit de ses nouveau-nés dans le nord de la France éprouve "une sorte de soulagement" après la révélation des faits et sa mise en examen, selon son avocat Frank Berton. Elle est libérée d'un lourd secret vieux de vingt ans.
L'avocat a souligné que sa cliente, mise en examen pour meurtres sur mineurs de moins de 15 ans, "n'a pas tergiversé au moment de son audition", indiquant après la découverte des deux premiers corps, que six autres se trouvaient dans son garage.
"Pour elle, elle dit l'essentiel", selon lui. "Savoir analyser pourquoi, ça elle n'en sait rien", a-t-il poursuivi. Il a par ailleurs estimé que sur les huit infanticides, cinq ou six sont susceptibles d'être prescrits du fait de l'ancienneté des faits.
Me Berton ne veut pas écarter la thèse du déni de grossesse. Pourtant, selon le procureur de la République de Douai Eric Vaillant, "le déni de grossesse est un mobile qui n'a pas du tout été avancé" par la mère.
"C'est une très bonne aide-soignante, une perle, une bonne personne, très humaine, qui possédait toutes les qualités", a témoigné Francine Caron, sa supérieure hiérarchique au service de soins infirmiers à domicile de Douai.
Selon Mme Caron qui décrit Dominique Cottrez comme "douce lors des soins", l'aide-soignante était très appréciée des personnes dont elle avait la charge et de ses collègues de travail. "Je l'ai vue pleurer" lors de décès de patients dont elle s'occupait, a-t-elle ajouté.
Abasourdie par la révélation des faits, elle estime que "rien du tout (...) n'aurait pu faire penser à un tel comportement de sa part".
Au village, commune coquette où résident 620 habitants, les grossesses étaient passées inaperçues, peut-être du fait de la corpulence de la mère qui, selon des médias, pesait 130 kg. D'après elle, son mari lui-même n'avait rien remarqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS