Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quito - Les ministres des affaires étrangères d'Amérique du Sud ne sont pas parvenus jeudi à mettre fin au conflit qui oppose la Colombie au Venezuela. Ils ont exhorté les dirigeants des deux pays à se rencontrer au plus vite pour tenter d'apaiser la situation.
Réunis à Quito, en Equateur, les douze pays membres de l'Union des nations sud-américaines (UNASUR) n'ont pas rapproché les points de vue des deux pays. Flanqué de ses homologues colombien et vénézuélien, le chef de la diplomatie équatorienne Ricardo Patino a reconnu lors d'une conférence de presse l'échec des pourparlers.
Il a exhorté les présidents vénézuélien Hugo Chavez et colombien Alvaro Uribe, qui quitte ses fonctions la semaine prochaine, à se rencontrer très rapidement.
M. Chavez a rompu les relations diplomatiques avec la Colombie, qui accuse Caracas d'abriter sur son territoire des rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Il a qualifié les accusations colombiennes de "canular" et de prétexte à une invasion de son pays par la Colombie avec l'appui des Etats-Unis, qui déboucherait sur une "guerre de cent ans".
Les relations bilatérales pourraient cependant s'améliorer avec l'entrée en fonctions du président élu Juan Manuel Santos le 7 août en Colombie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS