Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'an dernier, la Chaîne du Bonheur a attribué 54 millions de francs pour soutenir 224 projets d'entraide dans 56 pays, a-t-elle annoncé mercredi. L'organisation a ainsi versé 7 millions de plus qu'en 2010. Parallèlement, elle a reçu 62 millions en faveur des victimes de catastrophes.

La Chaîne du Bonheur a lancé trois appels aux dons en 2011: en faveur des victimes du conflit en Libye, du séisme et du tsunami au Japon et des populations frappées par la crise alimentaire en Afrique de l'Est, précise-t-elle dans un communiqué. Elle a prélevé 2% des 62 millions de francs récoltés pour couvrir ses frais de fonctionnement.

La Chaîne du Bonheur soutient des projets d'organisations d'entraide suisses partenaires, comme Action de Carême, l'EPER, la Croix-Rouge suisse, Médecins sans frontières, l'Armée du Salut ou Swissaid. 15% des dons sont attribués à l'aide d'urgence, 70% aux activités de reconstruction et 15% pour assurer la viabilité des projets.

En Suisse aussi

La plupart des initiatives soutenues l'an dernier portaient sur le logement, l'eau et la santé. Elles ont été réalisées avant tout en Haïti, au Pakistan, au Japon, en Afrique de l'Est et en Amérique latine.

En 2011, la Chaîne du Bonheur a aussi débloqué 1,2 million de francs pour venir en aide à 2903 personnes en détresse financière dans notre pays. Grâce au fonds permanent "Intempéries en Suisse", elle a en outre pu soutenir, à hauteur de 120'000 francs, des victimes de caprices de la météo en Appenzell, dans les cantons de Berne et Lucerne, ainsi que dans les Grisons.

ATS