Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - La municipalité de Moudon (VD) se plie à la décision du Tribunal cantonal et redonne son dicastère au Vert Antoine Wasserfallen. Mais elle demande au Conseil d'Etat d'intervenir contre "le comportement et l'attitude inqualifiable" de cet "élu manipulateur".
Réunie en séance extraordinaire jeudi matin, la municipalité de Moudon a renoncé à recourir au Tribunal fédéral "par souci d'économie des deniers publics", a-t-elle fait savoir dans un communiqué. "Le problème ne se situe pas au niveau du droit mais bien dans le comportement" de M. Wasserfallen.
Le Tribunal cantonal a jugé que la municipalité avait outrepassé ses compétences en retirant son dicastère à l'écologiste en décembre dernier. Les juges ont transmis le dossier au Conseil d'Etat vaudois, en sa qualité d'autorité de surveillance des communes. Moudon attend du gouvernement une décision "ferme et rapide" qui mette fin à cette pénible situation.
Depuis le début de la législature, Antoine Wasserfallen dénonce des dysfonctionnements au sein des autorités communales. Pour la municipalité, il s'agit "d'accusations fallacieuses et insultantes".
M. Wasserfallen réintègrera sa section social et bâtiments au 1er septembre. "Un certain nombre de dossiers" restent toutefois aux mains d'autres municipaux. "Comme par le passé et dans la mesure du possible, la municipalité tentera de combler les lacunes et les manquements du concerné".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS