Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - A la fin août 2010, 1'702'446 étrangers résidaient en Suisse, soit 35'511 de plus qu'un an plus tôt. Alors que la majorité d'entre eux proviennent de l'UE et de l'AELE, les Etats tiers comptent 616'613 ressortissants installés en terres helvétiques, selon l'ODM.
Le nombre d'étrangers récemment immigrés a légèrement diminué par rapport à l'année précédente (-5974). Quant à l'effectif des ressortissants de l'UE-AELE, il a augmenté de 3,1%, une progression inférieure à celle de la période de référence antérieure (4,6%). Ce recul s'explique en premier lieu par la morosité économique, a précisé vendredi dans un communiqué l'Office fédéral des migrations (ODM).
La population provenant d'autres pays a, elle, crû de 0,4% par rapport à l'année précédente. Cette faible évolution est le reflet de la politique fédérale en matière d'immigration, qui prévoit une admission limitée aux personnes particulièrement qualifiées, a expliqué l'office.
La plus forte progression enregistrée entre le 1er septembre 2009 et le 30 août 2010 concerne les Kosovars (+34'750). Nombre d'entre eux n'ont cependant pas changé de pays mais de passeport. Suite à la proclamation de l'indépendance du Kosovo le 17 février 2008, de nombreuses personnes vivant en Suisse avec un passeport serbe se sont fait enregistrer comme ressortissants kosovars, selon l'ODM.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS