Navigation

Les Valaisans voteront sur un salaire minimum de 3500 francs

Ce contenu a été publié le 04 avril 2014 - 17:32
(Keystone-ATS)

Lors du scrutin du 18 mai prochain, les Valaisans se prononceront quant au salaire minimum sur les plans fédéral et cantonal. L'initiative cantonale, faite sur mesure pour le Valais selon ses initiants, réclame 3500 francs par mois.

Lancée en 2008 par La Gauche Valaisanne, elle prévoit un salaire minimum de 3500 francs brut versés treize fois l'an pour un travail à plein temps. Un montant qui doit permettre à plus de 20'000 travailleurs du canton, actuellement en dessous de ce salaire, de vivre décemment et de ne pas tomber à l'aide sociale, a expliqué le comité d'initiative devant la presse.

Conscients que certains secteurs en difficulté, comme l'agriculture, ne parviendront pas à satisfaire cette exigence, les auteurs de l'initiative prévoient une dérogation de 500 francs.

"Pour autant que ces secteurs soient soumis à une convention collective de travail de force obligatoire", a précisé Olivier Cottagnoud, président du comité. L'initiative cantonale introduit aussi un salaire minimum lors de l'apprentissage.

Neuchâtel précurseur

En Suisse, trois cantons ont déjà voté sur des initiatives pour un salaire minimum. Vaud et Genève ont dit non, Neuchâtel a accepté. Le texte n'articulait aucun montant, mais l'Etat propose 3640 francs dès 2015.

Au niveau fédéral, le peuple votera le 18 mai prochain sur l'initiative populaire des syndicats, qui réclame un salaire minimum de 4000 francs.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?