Navigation

Macron rend hommage au courage des résistants des Alpes françaises

Environ 2000 personnes ont assisté à la cérémonie sur le plateau des Glières. Compte Twitter d'Emmanuel Macron sda-ats
Ce contenu a été publié le 31 mars 2019 - 17:56
(Keystone-ATS)

Le président français Emmanuel Macron a célébré dimanche le 75e anniversaire des combats du plateau des Glières, en Haute-Savoie. Il a salué la "leçon de courage" de la centaine de résistants tués en 1944 par des soldats allemands et des miliciens français.

Situé dans le massif des Bornes, à 1450 mètres d'altitude, le plateau des Glières est devenu dès 1944 un haut lieu symbolique de la Résistance, malgré une récente remise en cause de l'ampleur de la bataille qui s'y est jouée.

De janvier à fin mars 1944, 465 maquisards s'y étaient regroupés pour recevoir des parachutages d'armes des alliés. Face à l'attaque massive de l'armée allemande et de la milice de Vichy le 26 mars, ils reçoivent l'ordre de "décrocher" du plateau.

Mais 129 maquisards et 20 résistants des vallées ne peuvent échapper à l'encerclement: 124 sont tués lors du combat ou fusillés, neuf disparaissent et seize mourront en déportation. La bataille des Glières devient alors, grâce à la radio de Londres, le symbole de la Résistance française.

Hommage aux héros

Après "le chant des partisans" entonné par des enfants, M. Macron a salué dimanche les 105 résistants inhumés à la nécropole nationale de Morette, à Thônes, ces héros" qui, "dans la neige" du plateau des Glières, "tenaient un petit bout de France où ils pouvaient fièrement défendre les valeurs" du pays.

"Soixante-quinze ans après, le peuple de France n'oublie rien de votre sacrifice, de votre leçon de courage", a-t-il ajouté en présence d'une centaine de chasseurs alpins dans leur uniforme blanc et d'anciens combattants.

Environ 2000 personnes ont assisté à cette cérémonie. M. Macron avait été accueilli par des élus locaux, dont le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. "C'est un accueil républicain, une fierté pour tout le monde", car le plateau des Glières "est une histoire qui inspire, une belle leçon", a expliqué le patron du parti Les Républicains (LR, opposition de droite).

"Unité nationale"

L'ex-président Nicolas Sarkozy était présent au côté de M. Macron pour cette commémoration. Il avait été invité par l'Elysée, car il s'était rendu tous les ans sur les lieux durant son quinquennat, mais jamais pour la cérémonie annuelle de commémoration.

Leur image ensemble aux Glières montre "l'unité nationale, et je crois que c'est exactement ce qu'attendent les Français", a commenté sur BFMTV Nathalie Loiseau, tête de liste du parti La République en Marche (LREM) aux élections européennes.

Emmanuel Macron rencontre régulièrement M. Sarkozy, alors qu'il entretient des relations compliquées avec son prédécesseur François Hollande, dont il a pourtant été le conseiller, puis le ministre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.