Navigation

Mondiaux: Tiffany Géroudet blessée

Ce contenu a été publié le 14 juillet 2014 - 11:38
(Keystone-ATS)

Tiffany Géroudet a été rattrapée par la malchance. A quelques jours des Mondiaux de Kazan (Rus), la Valaisanne s'est déchiré les ligaments à la cheville gauche lors d'un camp d'entraînement à Tenero.

Selon "Le Nouvelliste", l'épéiste de 27 ans n'a pas besoin de se faire opérer, mais elle doit observer une pause de quatre semaines avant de reprendre l'entraînement. "C'est embêtant parce que cet accident me prive des Mondiaux. Mais il y en aura d'autres", a commenté la championne d'Europe 2011.

Malgré sa blessure, la Sédunoise se rendra à Kazan pour y faire de la figuration dans la compétition par équipes. Objectif: éviter que la Suisse ne doive déclarer forfait et ne perde des points dans la hiérarchie mondiale.

"Il ne sera pas question de me déplacer, juste attendre sans rien faire en espérant tenir le 0-0 durant une minute", a-t-elle expliqué au Nouvelliste. "Il n'y avait que trois filles inscrites. Or si je renonce, la Suisse ne pourra pas prendre part à cette compétition", a-t-elle ajouté.

Pour la Fédération helvétique, il est en effet essentiel de participer à cette épreuve. Un forfait ne rapporte aucun point, contre 16 points pour une défaite au 1er tour. "C'est important pour l'équipe et pour Tiffany aussi, dans l'optique de la saison prochaine et d'une éventuelle qualification pour les JO de Rio", a justifié Sophie Lamon, en charge du sport d'élite. "Il n'est pas question de prendre des risques (réd: avec la blessure de Géroudet). On peut très bien renoncer au match après dix secondes", a-t-elle relevé.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.