Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Réagissant aux coupes budgétaires en matière de santé aux Etats-Unis et en Europe ainsi qu'aux échecs rencontrés dans l'homologation de médicaments, Roche lance un programme en vue d'adapter ses coûts. L'inconnue demeure quant à son impact sur l'emploi.
Appelée "Operationnal Excellence", la mesure ne vise pas tant à réduire les coûts qu'à fixer de manière proactive les bonnes priorités, a relevé vendredi le groupe pharmaceutique bâlois. Les ressources doivent être concentrées sur des investissements à même d'apporter de l'innovation et d'assurer le succès de l'entreprise à long terme.
Roche souligne néanmoins entamer ce programme en se trouvant "en position de force". "A la différence de nombreux concurrents, nous sommes peu touchés par les expirations de brevets", affirme son patron Severin Schwan, cité dans le communiqué. Il juge disposer de l'un des pipelines de recherche et développement les plus solides de la branche.
Après un examen mené ces prochains temps, des informations sur les mesures concrètes et leurs répercussions éventuelles sur le nombre des postes de travail seront communiquées avant la fin de l'année. Toutes les unités du groupe vont examiner leurs processus et structures ces prochains mois. Le programme sera mis en oeuvre en 2011 et 2012.
Rumeurs
Contacté par l'ATS, le porte-parole du laboratoire rhénan, Alexander Krause n'a pas souhaité indiquer les objectifs internes de cette analyse. Ces derniers jours, plusieurs médias suisses ont évoqué des rumeurs sur des mesures d'économies, avec à la clef des suppressions d'emplois massives au niveau mondial. Les articles mentionnaient en particulier des économies dans la division Pharma.
Roche, qui confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année, a subi récemment quelques échecs dans l'homologation de médicaments. Des déconvenues qui ont aussi pesé sur le cours du titre du groupe des bords du Rhin.
Aux Etats-Unis, le Comité de conseil des autorités sanitaires (FDA) a recommandé de retirer l'autorisation pour l'Avastin pour le traitement d'une forme avancée du cancer du sein.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS