Navigation

Suarez: début des grandes manoeuvres entre Liverpool et Barcelone

Ce contenu a été publié le 03 juillet 2014 - 16:12
(Keystone-ATS)

Les grandes manoeuvres entre Liverpool et Barcelone pour le transfert de la vedette uruguayenne des Reds, Luis Suarez, ont bel et bien commencé officiellement.

"Les discussions sont productives, avec des attentes raisonnables des deux côtés", a reconnu une source au sein des Reds, citée par l'agence PA. "D'autres échanges doivent intervenir prochainement mais rien n'est encore finalisé."

Après quatre saisons pleines, en buts et en polémiques diverses en Angleterre, le buteur de 27 ans de la Celeste pourrait donc prendre le chemin de la Catalogne contre le paiement d'une indemnité que Liverpool a fixée à 88 millions d'euros minimum (105 mio de francs).

Si le Barça parvenait à ses fins, il s'agirait d'un énorme "coup" sportif. Mais le joueur, dont les performances sur le terrain n'ont d'égal que ses coups de sang, est également une bombe à retardement que l'institution catalane, accrochée à l'étiquette du beau jeu, prend un soin méticuleux à désamorcer.

Après avoir mordu un adversaire lorsqu'il était à l'Ajax, et récidivé chez les Reds contre Chelsea, Suarez a ajouté sous les yeux du monde entier une ligne à son "casier judiciaire" en plantant ses dents dans l'épaule de l'Italien Giorgio Chiellini lors de la Coupe du monde. Cette morsure a pris des proportions considérables. C'est devenu une affaire d'Etat en Uruguay, jusqu'à entraîner une intervention du président pour défendre l'accusé, et provoquer une polémique mondiale.

Selon les médias anglais, Barcelone aurait donc posé comme préalable aux échanges à Londres avec Liverpool des excuses publiques du joueur. Ce qu'il a donc fait, après avoir initialement nié la morsure volontaire.

L'attaquant a été condamné lourdement par la FIFA: neuf matches internationaux et quatre mois de suspension de toute activité dans le football. Au mieux, il ne pourra donc pas jouer avant octobre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.