Navigation

Super League: quintuple champion de Suisse, Bâle tient son record

Ce contenu a été publié le 15 mai 2014 - 22:43
(Keystone-ATS)

Genève - Le FC Bâle est entré au Panthéon.
En s'imposant 3-1 à Aarau lors de la 35e journée de Super League, le club rhénan est devenu le premier de l'histoire à remporter cinq titres consécutifs de champion de Suisse, faisant mieux que le Young Boys d'Albert Sing, sacré sans interruption de 1957 à 1960.
Toutefois, menés au score dès la 6e (Nganga) dans un Brügglifeld plein comme un oeuf, les Bâlois ont donné l'impression de craquer sous la pression avant de se reprendre. Grâce au premier but de la saison de Serey Die à la 28e (grosse erreur du portier Unnerstall), à un coup franc de Delgado à la 34e et à une réalisation à l'arraché de Stocker à la 79e.
Avec désormais dix-sept titres, dont neuf en treize ans (!), le FCB est revenu à hauteur du Servette FC, à dix longueurs du Rekordmeister Grasshopper. Un GC qui a appris la nouvelle depuis le Letzigrund, où il a battu 4-1 Lucerne. Mais, même si les Zurichois ont voulu y croire jusqu'au bout, comme l'année passée, les deux immenses faux pas qu'ils ont commis dans le sprint final - 0-5 chez eux contre Thoune le 16 avril et 0-4 à Aarau samedi passé - ont mis en lumière un fait indubitable: personne dans le pays n'a la carrure pour déboulonner Bâle sur une saison complète.
Une saison qui n'a cependant pas été de tout repos sur les bords du Rhin, où il a notamment fallu faire face aux départs du patron de la défense Aleksandar Dragovic pendant l'été puis de l'attaquant vedette Mohamed Salah pendant l'hiver, aux critiques à l'interne et venues de l'extérieur adressées à un Murat Yakin fragilisé sur le banc, ainsi qu'à de très nombreuses blessures survenues le plus souvent à de bien mauvais moments. Sans oublier le coup d'éclat d'activistes de Greenpeace au Parc St-Jacques en Ligue des champions et les débordements des supporters à Salzbourg, qui ont valu au club de jouer son quart aller de l'Europe League contre Valence à huis clos.
Moins impressionnant dans le jeu que lors des deux précédents exercices, Bâle a conservé sa couronne au caractère, animé par une profonde et solide haine de la défaite. Ainsi, sur les 55 matches qu'il a disputés depuis juillet 2013, il ne s'est incliné que six fois (30 victoires/19 nuls), dont deux fois devant Schalke en C1 et une fois devant Valence en C2. En Suisse, il n'y a guère que Zurich (le 11 août et en finale de la Coupe de Suisse) et YB qui sont parvenus à faire chuter le colosse rhénan. Qui a du coup établi un nouveau record d'invincibilité en championnat sur une seule saison (28 rencontres de suite).

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.