Navigation

Swisscom a mis en service son réseau 5G

Les premiers appareils compatibles arriveront sur le marché dans les mois à venir, si bien que les clients doivent encore patienter (archives). KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ sda-ats
Ce contenu a été publié le 17 avril 2019 - 12:11
(Keystone-ATS)

Swisscom a donné le coup d'envoi à son réseau 5G en Suisse sur une centaine de sites. D'ici la fin de l'année, le premier opérateur helvétique couvrira tout le pays avec cette cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile.

"A minuit (dans la nuit de mardi à mercredi), Swisscom a actionné le bouton", relève l'opérateur dans un communiqué. Les premiers appareils compatibles arriveront sur le marché "dans les mois à venir", si bien que les clients doivent encore patienter.

"La mise en service de la 5G est effective sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève, Lausanne, Estavayer-du-Lac, Champéry, Bâle, Berne et Zurich." Les efforts sont mis à la fois sur les grandes villes, les zones touristiques et les zones rurales.

Les fréquences 5G ont été vendues aux enchères en février pour un total de 380 millions de francs. Swisscom - au même titre que ses rivaux Sunrise et Salt - a obtenu un droit pour une durée de 15 ans. Dans son communiqué, l'opérateur dit "compter sur une collaboration constructive avec les cantons et les communes dans le cadre des travaux d'extension".

Le directeur général de Swisscom, Urs Schaeppi, souligne que "la 5G offre de nouvelles possibilités pour les clients privés et la place économique suisse. Elle permet de "connecter à vitesse grand V des millions d'appareils, d'objets et de personnes."

Investissements massifs

Dans le même temps, l'opérateur "continue d'investir massivement" dans le réseau fixe. D'ici fin 2021, il équipera les 2212 communes de Suisse avec la technologie de fibre optique.

Sunrise de son côté avait lancé fin mars son offre 5G en Suisse, en approvisionnant plus de 150 villes et localités, avec une couverture pour 80 à 98% de la population dans les lieux concernés.

Le trafic de données mobiles sur le réseau mobile double environ tous les 12 à 17 mois, avait relevé le numéro deux suisse des télécommunications. Avec, en outre, les exigences croissantes de communication pour l'internet des objets, la génération de téléphonie mobile actuelle, la 4G, n'est pas en mesure de couvrir cette demande à elle seule, estime Sunrise.

Avec la Corée du Sud, le Japon, les Etats-Unis et la Chine, la Suisse fait partie des pays pionniers pour la 5G.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.