Navigation

Zoo de Zurich: petits ours à lunettes et hippopotames nains

Ce contenu a été publié le 16 juillet 2014 - 21:18
(Keystone-ATS)

Les familles d'ours à lunettes et d'hippopotames nains du zoo de Zurich comptent chacune un nouveau membre depuis quelques mois. L'ourson Ojo est né le 16 février dernier à la surprise générale. Né le 16 mai, Onong a, lui, déjà plus que doublé son poids en quelques semaines, comme le veut la nature de son espèce.

Onong est le cinquième petit d'Anaïs, âgée de 26 ans. Contrairement à la tendance chez les hippopotames nains, Anaïs a donné naissance à une majorité de mâles: quatre sur cinq petits. La population de cette espèce est composée de 60% de femelles et 40% de mâles, a indiqué mercredi aux médias le zoologue Robert Zingg.

Le petit pèse actuellement environ 6 kg. Adulte, il pèsera entre 250 et 275 kg. L'hippopotame nain est une espèce menacée vivant au Libéria, en Sierra Leone et en Côte d'Ivoire. La chasse et la déforestation sont les principales raisons de leur disparition. Les congénères vivant dans les zoos représentent plus de 10% de la population totale de cette espèce.

Les ours à lunettes sont, eux, considérés par les experts comme une espèce "en danger". La colonisation croissante de leur milieu naturel - les forêts des Andes, à plus de 4000m d'altitude - par l'homme pourrait même en faire une espèce menacée d'ici à 2030, explique la zoologue Cordula Galeffi.

La naissance du petit Ojo ("oeil" en espagnol) a surpris les responsables du zoo. Sa mère Cocha, 21 ans, n'avait en effet rien laissé paraître de sa gestation. Après s'être d'abord désintéressée de son petit, elle a finalement pris son rôle de mère au sérieux et joue régulièrement avec l'ourson. Ce dernier pèse entre-temps 7 kg.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.