Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

BD arabe


Quand la guerre et les révolutions stimulent la créativité


Intégrer

Souvenirs d’enfance dans le Liban en guerre et scènes de rue dans le Caire de la révolution: Lena Merhej et Mohamed Shennawy incarnent une certaine bande dessinée arabe contemporaine, en prise directe avec la réalité.

A 35 ans, la libano-allemande Lena Merhej est graphiste et illustratrice, connue notamment pour ses dessins évoquant ses souvenirs d’enfance de la guerre civile au Liban. Son nom est fortement lié à Samandal, la revue trilingue qu’elle cofonde en 2007 pour promouvoir «la bande dessinée d’ici et d’ailleurs».

Mohamed Shennawy (34 ans) est graphiste et dessinateur indépendant. Avec une bande de copains caricaturistes, il surprend les rues du Caire quelques jours avant la révolution du 25 janvier 2011 en lançant Tok Tok, considérée aujourd’hui comme LA BD pour adultes en Egypte.

swissinfo.ch les a rencontrés en mars à Lucerne, à l'occasion de la 21e édition du festival international de la BD.