Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bibliothèques et musées, un clin d'œil dans les coulisses

Quelques-unes des archives du Jardin botanique.

C'est dans les dépôts des institutions culturelles genevoises que le photographe suisse Alan Humerose a promené sa caméra pour éclairer les objets d'art qui y sont stockés.

Il en a tiré plus de 250 clichés, poétiques et facétieux, exposés à la Maison Tavel, à Genève. Un vertige!

L'attrait plutôt que l'explication, l'émerveillement plutôt que le renseignement: la démarche d'Alan Humerose a tout de l'acte poétique. «C'est une traversée capricieuse que j'ai entreprise dans les réserves des bibliothèques et musées de Genève, explique le photographe. Mon travail n'a rien de documentaire. Grâce à la caméra, il éclaire de manière plutôt facétieuse les centaines d'objets d'art stockés dans les dépôts de nos institutions culturelles».

Plus de 250 photographies en couleur pour sortir donc de l'ombre des tableaux, des parures, des statues, des têtes coupées, des squelettes, des plumes, des livres, des animaux empaillés et des bustes glorieux. Comme celui de ce conquistador qui se dresse, fier, entre la photo d'une plante séchée et celle d'une étoile de mer sclérosée.

Vie secrète

Il y quelque chose de comiquement funèbre dans la disposition et l'agencement de certaines photos. Quelque chose qui relève par moments du polar ou du thriller. On aurait dit que ces clichés, exposés au sous-sol de la Maison Tavel à Genève, ont une vie secrète à livrer. Et pour peu que l'on s'amuse à en déchiffrer le message, il en sort des dizaines de contes, entre intrigues policières et histoires d'amour.

Là, javelots et lances sont pointés en direction de quelques crânes bien allongés. Ici, un angelot pris dans le cadre d'un tableau attend lascivement une idylle.

Souvenirs de l'épicerie

A ces histoires de l'ombre, s'ajoute celle plus personnelle d'Alan Humerose. Une histoire de farces et attrapes née elle aussi dans les réserves. Les réserves d'une épicerie que le père du photographe tenait dans un village du Jura.

«J'ai vécu, raconte Humerose, entre le grenier et le rez-de-chaussée de notre grande maison. En bas étaient stockés les produits de la vente. En haut, le patrimoine familial, avec ses meubles et ses bibelots».

Des lieux d'évasion, donc, que le photographe domptera à sa façon et qui lui permettront plus tard de reporter ses frissons d'enfant sur d'autres patrimoines, ceux-là culturels.

Au-delà de l'objet

«Les bibliothèques et les musées, dit-il, sont comme des icebergs qui ne montrent qu'une infime partie de leurs richesses, le reste étant caché dans des réserves auxquelles accèdent chercheurs et spécialistes seulement. Il m'a donc semblé intéressant de m'arrêter sur des objets d'art que le commun des mortels ne voit pas ou ne peut pas voir».

«Ces objets sont constitutifs de notre univers culturel, hélas souvent occulté par les images télévisuelles qui nous envahissent, poursuit-il. On confond beaucoup aujourd'hui transmettre et connaître. Or mon travail consiste justement à analyser la connaissance et à déclencher chez le visiteur une lecture inédite de l'image».

Chaque photo prise des ces «réserves» délivre un message. Tout ce que souhaite le photographe, c'est que ce «message soit déchiffré au-delà de l'histoire que l'on nous donne habituellement à lire».

swissinfo, Ghania Adamo

Alan Humerose

Né en 1956 à Delémont, Jura.

Vit et travaille à Genève depuis 1976.

Dès 1979, il se consacre entièrement à la photographie, expose et publie ses travaux.

De 1995 à 1999, il dirige le Centre de la Photographie de Genève.

Il est souvent exposé en Suisse et à l'étranger.

Fin de l'infobox

Infos pratiques

«Le vertige des réserves», exposition à voir à la Maison Tavel, à Genève, jusqu'au 2 septembre.

A signaler la parution d'un livre «Le Vertige des Réserves», avec textes et photographies d'Alan Humerose.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×