Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Au tour du Canada d’utiliser les fichiers HSBC

La France a remis à Ottawa les noms des Canadiens figurant sur la liste de clients soustraite par un ex-salarié de la banque HSBC en Suisse, a indiqué jeudi le gouvernement fédéral. Celui-ci envisage des poursuites contre eux s'il est avéré qu'il y a eu évasion fiscale.

Cette liste provient des fichiers informatiques cryptés qui ont été volés à la banque par un ancien employé de la filiale genevoise de HSBC, Hervé Falciani, et que la justice française a saisis en janvier 2009.

Une enquête pour blanchiment avait alors été ouverte par le parquet de Nice, au sud de la France, qui a utilisé les données pour identifier de présumés fraudeurs.

Interrogé par la télévision publique CBC/Radio-Canada, qui a révélé la dimension canadienne de l'affaire, le procureur de Nice Eric de Montgolfier a indiqué que ses services avaient identifié «1785 comptes dont des Canadiens paraissaient titulaires».

Interpellé à la Chambre des Communes, le Premier ministre canadien Stephen Harper a déclaré que son «gouvernement n'aurait aucune tolérance envers les Canadiens qui utilisent des comptes suisses pour ne pas payer d'impôts».

Outre les citoyens canadiens, le décryptage des fichiers saisis par la justice française a permis d'identifier 127.000 comptes appartenant à 79.000 personnes dont quelque 8000 Français et 7094 Italiens. Selon la presse de Bruxelles, des clients belges ont également été signalés aux autorités de leur pays.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.