Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse ouvre un business hub en Afrique du Sud

Doris Leuthard et le ministre sud africain du Commerce et de l'Industrie, Mandisi Bongani Mpahlwa.

(Keystone)

La ministre de l'Economie Doris Leuthard a inauguré officiellement, lundi à Pretoria, cette première antenne africaine du réseau d'affaires suisse.

Une délégation de responsables d'entreprises helvétiques accompagne Mme Leuthard et une partie d'entre elle la suivra mercredi en Tanzanie.

«L'Afrique du Sud joue un rôle crucial dont nous devons tenir compte dans notre stratégie économique internationale», a déclaré la conseillère fédérale lundi, en commençant un voyage de cinq jours en Afrique du Sud et en Tanzanie.

Et de rappeler que, l'année dernière, les exportations suisses en Alfrique du Sud ont augmenté de 30% et les importations de 13,4%.

L'Afrique australe est une région en croissance porteuse de nombreuses opportunités d'affaires pour les entreprises suisses exportatrices, Daniel Küng, le directeur de l'Osec Business Network Switzerland, en est persuadé.

«Je suis convaincu qu'il y a un grand potentiel en Afrique du Sud, en particulier dans la perspective des championnats du monde de football qui s'y dérouleront en 2010», a-t-il déclaré.

De son côté, Georg Umbricht, président de la Chambre de commerce Suisse-Afrique du Sud, s'est dit ravi de cette amélioration de la coopération institutionnelle. «Ce marché est en plein boom», a-t-il confirmé.

200 entreprises concernées

Comme les quinze hubs déjà existants, la nouvelle antenne offrira des services et des contacts aux petites et moyennes entreprises (PME) de Suisse et du Liechtenstein ayant des intérêts dans la région.

Selon l'Osec (Organisation suisse pour la promotion des exportations), quelque 200 PME suisses sont déjà implantées en Afrique du Sud. Abrité par l'ambassade de Suisse à Pretoria, le nouveau Swiss business hub sera dirigée par le conseiller commercial de l'ambassade Erwin Lüthi.

cette ouverture sera également l'occasion pour l'Osec de signer un accord de coopération avec la nouvelle Swiss Cham Southern Africa (SCSA), qui remplace le Swiss business council. Ce dernier faisait essentiellement du travail de lobby, a précisé son président Jürg Schalch.

Dorénavant, l'Australie est le seul continent qui ne compte pas de Swiss business hub. Ces antennes sont implantées en Chine, en Inde, en Russie, en Pologne, au Brésil, au Japon, aux Etats-Unis, à Singapour, aux Emirats arabes unis ainsi que dans les principaux pays européens partenaires commerciaux de la Suisse.

Accord de libre échange ratifié

Avant cette inauguration, Doris Leuthard a passé une partie de la journée avec le ministre du Commerce et de l'Industrie Mandisi Mpahlwa. Les deux magistrats se sont félicités du dynamisme et la diversité de leurs relations qu'ils entendent bien approfondir.

Un important obstacle a été levé juste avant cette première mission d'un ministre de l'Economie en Afrique du Sud depuis longtemps.

En effet, Pretoria a ratifié vendredi dernier l'accord de libre échange conclu entre l'Association européenne de libre échange (AELE) et les pays de l'Union douanière de l'Afrique australe (SACU). Les services ne sont toutefois pas encore inclus.

Jusqu'ici, la Suisse accusait un retard par rapport à l'Union européenne (UE). «Les droits de douanes sont très importants à l'importation», a précisé la conseillère fédérale.

Cette dernière a également effectué une visite de courtoisie au vice-président Phumzile Mlambo-Ngcuka et rencontré une délégation de femmes d'affaires sud-africaines.

Délégation d'industriels

Les industriels de la délégation ont pu eux-mêmes faire part de leurs doléances au ministre sud-africain.

Ils ont notamment évoqué le manque de main d'oeuvre qualifiée, la lourdeur des procédures administratives ou le contrôle des changes.

La criminalité et le sida sont également des fléaux pour l'Afrique du Sud. Selon le Fonds monétaire international, la maladie coûterait entre 0,5 à 2,5% de croissance au pays.

swissinfo et les agences

Faits

Les exportations à destination de l'Afrique du Sud ont passé de 520 millions de francs en 2002 à 730 millions en 2006. Au premier trimestre 2007, elles ont même augmenté de 24%.
En 2005, les investissements directs de la Suisse en Afrique ont atteint 1,95 milliard de francs.
Le commerce ne faiblira pas ces prochaines années grâce notamment au mondial de football et aux effets positifs de l'accord de libre-échange conclu par l'AELE et l'Union douanière sud-africaine (SACU), accord qui libéralise les échanges de produits industriels.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×