Mille camions à hydrogène bientôt sur les routes de Suisse

A Hunzenschwil, dans le canton d'Argovie, le distributeur COOP avait établi en 2016 la première station-service à hydrogène de Suisse. © KEYSTONE / GAETAN BALLY

Le groupe industriel sud-coréen Hyundai annonce qu’il vendra à la Suisse 1000 camions fonctionnant à l’hydrogène au cours des cinq prochaines années. La livraison des premiers véhicules est prévue pour la fin de 2019. La Suisse deviendrait ainsi le premier pays à disposer d’une flotte de camions à hydrogène.  

Ce contenu a été publié le 21 septembre 2018 - 16:35
swissinfo.ch avec les agences/OP

Fonctionnant principalement au diesel, les camions posent un problème de pollution. Dans ce contexte, l’alternative électrique constitue un marché intéressant. 

Une course 

Mais pour faire avancer des camions avec l’énergie électrique, deux écoles s’affrontent. Le groupe sud-coréen Hyundai et le japonais Toyota font partie des rares constructeurs automobiles à faire le pari de l'hydrogène dans la course mondiale à la fabrication de voitures moins polluantes. Les véhicules à l'hydrogène fonctionnent avec une pile à combustible, qui permet de fabriquer de l'électricité à bord grâce à de l'hydrogène embarqué et qui ne rejette que de l'eau. 

Contenu externe

D’autres constructeurs misent en revanche sur des batteries électriques plus traditionnelles que l’on recharge. Dans le secteur des camions, Tesla et Daimler prévoient de lancer leurs véhicules équipés de batterie électriques respectivement en 2020 et 2021. 

Avec son essai en Suisse, Hyundai tente donc de coiffer ses deux concurrents au poteau. Une grande partie des mille véhicules sera utilisée par le distributeur COOP pour la distribution des marchandises dans ses magasins. 

Suisse pionnière 

Dans un communiqué, Hyundai précise qu'il s'associera avec la start-up suisse H2 Energy, qui s’occupera de la maintenance des moteurs, ainsi que des exploitations de piles à combustibles. 

Pour Hyundai, la Suisse représente un lieu idéal pour un essai grandeur nature avec mille camions. Tout d’abord, la Suisse a mis en place une taxe poids lourds particulièrement élevée, ce qui favorise une transition plus rapide vers une énergie douce. 

De plus, la Suisse a misé depuis un certain temps déjà sur l’hydrogène. Une première station à hydrogène a été mise en service en 2016 dans le canton d’Argovie par le distributeur COOP. Et au printemps dernier, sept sociétés – dont les distributeurs COOP et Migros – ont conclu un accord pour créer un réseau national de station-service à hydrogène.


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article