Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Premier semestre en or pour le Credit Suisse

Les perspectives sont réjouissantes pour le Credit Suisse.

(Reuters)

Le bénéfice net de la banque suisse a augmenté de 40% à 5,9 milliards de francs entre janvier et juin 2007, dépassant nettement les attentes.

La progression a été fortement marquée dans le secteur de la banque d'affaires. La gestion de fortune a, quant à elle, enregistré une croissance plus modérée.

Le numéro deux bancaire helvétique a enregistré des bénéfices records, tant au 2ème trimestre 2007 que sur les six premiers mois de l'année, selon des résultats rendus publics jeudi.

Au 2ème trimestre, le bénéfice net du Credit Suisse a ainsi fait un bond de 48% par rapport à la même période de l'an dernier, à 3,2 milliards de francs. Sur l'entier du semestre, la progression est de 40% par rapport à l'an dernier, à 5,9 milliards de francs. Ces résultats dépassent les attentes des analystes.

«Je suis d'autant plus satisfait de notre performance que les conditions étaient difficiles dans certains marchés, et il est probable qu'elles le restent. Cependant, je suis très optimiste quant aux perspectives de croissance à long terme», a déclaré le nouveau patron du Credit Suisse Brady Dougan, successeur d'Oswald Grübel.

En ce qui concerne les fonds sous gestion, ils se sont inscrits à fin juin à 1629 milliards de francs, en hausse de 5% par rapport à fin mars. Quant au rendement des fonds propres, il a atteint 27,4% au premier semestre, contre 23,1% à la même période de l'an dernier.

Banque d'affaires en forme

Au niveau de l'activité sectorielle, la banque d'affaires ('Investment Banking'), auparavant dirigée par Brady Dougan, est le secteur qui a enregistré la plus forte croissance. Son résultat avant impôts a bondi de 58%, à 4,5 milliards de francs.

Entre avril et juin, le résultat avant impôts des activités de cette unité s'est envolé de 94% en comparaison annuelle, à 2,5 milliards de francs. Atteignant également un niveau record, les revenus nets ont bondi de 70%, à 7,5 milliards. Sur l'ensemble du premier semestre, ils se sont établis à 14,1 milliards de franc (+39%).

Gestion de fortune: croissance modérée

L'unité 'Private Banking', qui recouvre les activités de gestion de fortune ('Wealth Management') et de banque de détail ('Corporate & Retail Banking'), a présenté une croissance plus modérée de son résultat avant impôts, soit de 16%, à 2,8 milliards.

Ce montant s'est inscrit à 1,4 milliard au cours du 2e trimestre 2007, s'améliorant de 23% par rapport à la période correspondante de l'année précédente. Quant aux revenus de l'unité Private Banking, ils se sont étoffés de 12%, à 6,7 milliards de francs après six mois. D'avril à fin juin, ils ont crû de 15%, à 3,3 milliards.

Pas de souci aux Etats-Unis

Credit Suisse Group précise par ailleurs qu'il n'est pas concerné par la crise que traverse actuellement le marché américain des crédits hypothécaires. Le groupe bancaire a anticipé le problème et redoublé de prudence depuis juin 2006, selon son chef des finances Reto Fassbind.

Les prêts consentis à certains emprunteurs à risques, représentent 2% des recettes de l'unité Investment Banking et 1% de celles de l'ensemble du groupe, a précisé Reto Fassbind lors d'une conférence téléphonique. De leur côté, les analystes n'attendaient pas de mauvaise surprise en la matière de la part du Credit Suisse.

Action en hausse

A la Bourse suisse, les investisseurs ont salué les résultats du groupe bancaire helvétique. Le cours de l'action Credit Suisse a gagné jusqu'à 3,4% à l'ouverture. A la mi-journée, le titre s'inscrivait encore à 81,65 francs, en hausse de 2,1% par rapport au cours de la veille, tandis que l'indice SMI (Swiss Market Index) progressait de 0,13% seulement

La banque a aussi précisé que le programme de rachat d'actions à hauteur de 8 milliards de francs lancé au printemps dernier devrait s'achever courant 2008 déjà, soit avant l'objectif initialement visé de 2010.

swissinfo et les agences

Credit Suisse

Credit Suisse a été fondé en 1856 par Alfred Escher dans le but de financer l'extension du réseau ferroviaire de la Suisse et son industrialisation.

En 2006, le Credit Suisse a affiché de nouveaux records en dégageant un bénéfice net de 11,3 milliards de francs, soit une hausse de 94% par rapport à 2005.

A fin juin, les fonds sous gestion se sont inscrits à 1629 milliards de francs.

Aujourd'hui, le groupe, dont le siège est à Zurich, est la 2e banque suisse, derrière UBS. Il compte près de 45'000 employés.

UBS et Credit Suisse réalisent ensemble 50% du bilan total de toutes les banques suisses. Les activités des deux groupes contribuent pour 10% au produit intérieur brut (PIB) de la Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

×