Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La catastrophe de Tianjin avait dévasté une partie de la zone portuaire, des sites industriels ainsi que des complexes résidentiels de cette ville à l'est de Pékin (archives).

KEYSTONE/AP CHINATOPIX

(sda-ats)

L'ancien maire de la ville chinoise de Tianjin a été condamné lundi à douze ans de prison pour corruption, a rapporté l'agence Chine nouvelle. Sa ville avait été le théâtre en 2015 d'une explosion gigantesque dans un entrepôt de produits chimiques ayant fait 165 morts

Huang Xingguo, 62 ans, avait dirigé le comité chargé de gérer la catastrophe qui avait dévasté le 12 août 2015 la zone portuaire de cette ville du nord de la Chine. Il a été condamné à douze ans de prison pour avoir touché des pots-de-vin à hauteur de 40 millions de yuan (5,88 millions de francs) au total. Il devra aussi s'acquitter d'une amende de trois millions de yuans, selon l'agence.

Selon les attendus du jugement, cités par Chine nouvelle, Huang Xingguo a abusé "entre 1994 et 2016" des différentes fonctions qu'il occupait dans des dossiers d'urbanisme ou pour assurer des promotions à des personnes de son entourage.

Il a rendu "tous ses gains illégaux", ajoute l'agence officielle qui ne fait pas mention de l'explosion de 2015, un des pires accidents industriels des dernières années en Chine.

En novembre 2016, les tribunaux chinois avaient ordonné l'incarcération de 49 personnes impliquées dans l'explosion géante, selon les médias gouvernementaux. Les charges retenues contre elles allaient de l'entreposage illégal de matériaux dangereux à l'abus de pouvoir.

La justice avait alors confirmé les conclusions d'un rapport officiel selon lequel les organismes d'Etat avaient ignoré ou violé les lois et règlements sur l'entreposage de matières chimiques. La catastrophe de Tianjin avait dévasté une partie de la zone portuaire, des sites industriels ainsi que des complexes résidentiels de cette ville à l'est de Pékin.

L'entrepôt de produits chimiques d'où sont parties les explosions géantes contenait quelque 700 tonnes de cyanure de sodium hautement toxique, parmi des milliers de tonnes d'autres composants chimiques dangereux, selon les autorités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS