Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'extrême gauche éjectée du législatif genevois

La participation a dépassé les 40,7%.

(Keystone)

Après les élections du week-end, l'extrême gauche quitte le parlement genevois et la droite populiste y fait son entrée. Deux surprises.

Mais un deuxième dépouillement se déroule lundi. Il n'est donc pas exclu que la donne change.

Dimanche, les électeurs genevois ont propulsé le Mouvement des citoyens genevois (MCG) au parlement. Avec 7,73% des suffrages, le MCG disposera de neuf députés au parlement.

Cette entrée était d'autant plus inattendue que ce parti, créé par un dissident de l'UDC genevoise, n'est âgé que de trois mois. Le MCG a cependant bénéficié d'une tribune inespérée lors de la votation fédérale sur l'extension de la libre circulation des personnes, en s'opposant à ce projet.

Le mouvement se déclare ni de gauche ni de droite. Les observateurs le placent toutefois à la droite de la droite de l'échiquier politique. Son éclosion rappelle l'élection de 1985, lorsque le parti d'extrême droite Vigilance avait raflé 19 sièges.

Extrême gauche divisée

La grande perdante de l'élection est l'extrême gauche. Elle était partie dans la course sur deux listes distinctes, l'une sous la bannière de l'Alliance de gauche (Indépendants et Parti du travail), l'autre sous les couleurs de SolidaritéS. Aucune des deux n'a été en mesure d'atteindre le quorum de 7%.

Tout au long de la soirée, l'Alliance de gauche a flirté avec ce fameux seuil qui ouvre les portes du Grand Conseil. A un moment, lors du décompte des bulletins modifiés, la liste est parvenue à 6,98%, avant de retomber à 6,90%. SolidaritéS, en revanche, a rapidement vu ses chances s'évaporer, en plafonnant à 6,68% des suffrages.

Un deuxième dépouillement se déroule lundi. Les résultats étant particulièrement serrés, il n'est donc pas exclu que la donne change.

Partis traditionnels perdants

Du côté des partis traditionnels, leur poids est en recul par rapport à l'élection de 2001, à une exception près, celle des Verts. Les écologistes ont progressé de 2,7 points, à 13,9%. Ce résultat leur permet d'envoyer 16 représentants au Grand Conseil, soit cinq de plus qu'en 2001.

L'Entente bourgeoise, composée des libéraux, des radicaux, et des démocrates-chrétiens, a sauvé l'ensemble de ses sièges. Les libéraux conservent leurs 23 sièges, les radicaux leurs 12 représentants et les démocrates-chrétiens leurs 12 élus, grâce au jeu des apparentements.

Pour sa part, l'Union démocratique du centre (UDC, droite populiste) est parvenue à gagner un siège. Le parti blochérien, qui était entré au parlement en 2001, confirme. Il se fait une place dans le paysage politique genevois, malgré une diminution très légère de sa force électorale.

Les socialistes ont également connu une érosion de leur électorat. Ce recul s'est traduit par la perte de deux sièges. Il ne disposera que de 17 élus au Grand Conseil pour les quatre ans qui viennent.

A noter encore que les Communistes n'ont fait que de la figuration lors de cette élection, avec un peu plus de 1% des voix.

La participation a quant à elle dépassé les 40,7%. Elle a été nettement plus élevée que les 36% enregistrés il y a quatre ans.

swissinfo et les agences

Faits

Genève en chiffres:
Population: 428'000 (CH: 7'418'000)
Chômage: 7,1% (CH: 3,9%)
Taux de logements vacants: 0,15 (CH: 0,91)
Revenu cantonal par habitant: 52'074 francs (CH: 48'604)
Exportations: 10'465 millions de francs (CH: 147'388)
Importations: 7'772 millions de francs (CH: 138'778 millions)
Salaire mensuel brut médian: 6'062 francs (CH: 5'379).

Fin de l'infobox

En bref

Le 9 octobre, les Genevois étaient appelés à désigner pour 4 ans les 100 députés du parlement cantonal.

Les élections ont débouché sur deux surprises: le départ de l'extrême gauche et l'arrivée d'un jeune parti de la droite populiste.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.