Des perspectives suisses en 10 langues

La fortune privée mondiale en hausse en 2023, repli pour la Suisse

Keystone-SDA

(Keystone-ATS) Après un recul en 2022, la fortune mondiale privée a rebondi l’an dernier, alimentée par l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (Emea). Si la Suisse a affiché une hausse en dollars, elle a subi un repli en francs.

Au cours de l’année 2023, la fortune privée nette totale a progressé de 4,2%, après s’être tassée de 3% en 2022, ressort-il du rapport annuel sur la richesse mondiale (Global wealth report) publié mercredi par UBS. Dans la région Emea, la croissance s’est inscrite à 4,8%, alors qu’elle a atteint 4,4% dans la zone Asie-Pacifique et 3,5% dans les Amériques.

En l’espace de quinze ans, l’Asie-Pacifique a enregistré la croissance de richesse la plus rapide, soit de 177%, une progression toutefois alimentée par l’endettement, note UBS. La dette totale y a décollé de plus de 192% depuis 2008, soit plus de vingt fois plus que dans la zone Emea et plus de quatre fois que dans les Amériques.

La croissance du patrimoine net a atteint en quinze ans 146% dans les Amériques, tandis que la région Emea est loin derrière, avec un peu moins de 44%.

La Suisse en tête du classement

En termes de richesse moyenne par adulte, la Suisse reste en tête du classement mondial, avec 709’612 dollars, soit 3,6% de plus qu’en 2022. Exprimée en francs, elle a toutefois fléchi de quasiment 6%. Le Luxembourg a aussi conservé son 2e rang (607’254 dollars), alors que Hong Kong (580’000 dollars) a pris la 3e place sur le podium aux Etats-Unis (564’862 dollars).

Les plus grandes augmentations de richesse en 2023 ont eu lieu en Turquie, au Qatar et en Russie. La Turquie a connu une croissance particulièrement stupéfiante de 157%.

Sur le plan de la richesse médiane, soit le seuil de richesse que dépasse 50% de population, Le Luxembourg (372’258 dollars) se maintient en première position, devant l’Australie et la Belgique, respectivement 2e et 3e en 2021. Hong Kong se retrouve 4e, devant la Nouvelle Zélande, la Danemark et la Suisse (171’035 dollars).

Alors que le patrimoine moyen est significativement plus élevé que le patrimoine médian dans presque tous les marchés sous revue, les Émirats arabes unis, l’Allemagne, la Suisse, Israël et le Mexique, entre autres, ont connu une croissance plus forte du patrimoine médian par rapport au patrimoine moyen depuis 2008. Cela indique que les adultes appartenant aux tranches de richesse inférieures ont vu leur patrimoine augmenter plus rapidement que ceux appartenant aux tranches supérieures.

Nombre de millionnaires susceptible d’augmenter

Actuellement, ce sont les États-Unis qui comptent le plus grand nombre de millionnaires en dollars américains. Ils représentant 38% des millionnaires mondiaux. Les États-Unis sont suivis au classement par la Chine et le Royaume-Uni.

D’ici à 2028, selon les prévisions du rapport, le nombre d’adultes disposant d’une richesse supérieure à un million de dollars aura augmenté dans 52 des 56 marchés analysés. En Suisse, la hausse devrait se situer à 19% par rapport à 2023.

Recul des inégalités en Suisse

Sur le plan de la distribution des richesses, bien que les inégalités ont eu tendance à augmenter au fil des années sur les marchés à croissance rapide, elles ont diminué dans plusieurs économies développées et à l’échelle mondiale. Ainsi, les inégalités ont légèrement reculé en Amérique du Nord, tandis qu’elles ont progressé en Amérique latine, en Europe de l’est et en Asie, à l’exception de la Corée du Sud et de Hong Kong.

L’Europe occidentale présente un tableau mitigé. Les inégalités ont augmenté d’environ 20% en Espagne et en Finlande. En revanche, elles ont diminué d’environ 5% en Allemagne et en Autriche, d’un peu plus de 4,5% en Suisse et d’un peu plus de 3,5% aux Pays-Bas.

Les plus appréciés

Les plus discutés

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision