Des perspectives suisses en 10 langues

La sécheresse contraint des cantons à interdire les feux d’artifice

Comme ici au Moléson (FR), l'utilisation d'engins pyrotechniques sera limitée en raison de la sécheresse persistante des derniers jours. (Archives) KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT sda-ats

(Keystone-ATS) Les températures élevées des derniers jours et la sécheresse qu’elles entraînent ont poussé vendredi de nouveaux cantons à interdire les feux d’artifice sur leur territoire. En parallèle, certains ont également étendu l’interdiction de faire du feu en plein air.

En prévision des festivités du 1er Août, les cantons de Neuchâtel et de Fribourg ont annoncé vendredi l’interdiction de l’utilisation des engins pyrotechniques. Seuls des tirs de feux d’artifice officiels communaux exécutés par des professionnels sont autorisés les 31 juillet et 1er Août. A Fribourg, des dérogations pourront être accordées. Une surveillance par les sapeurs-pompiers sera toutefois nécessaire.

Vaud a également durci le ton vendredi en bannissant tous les engins pyrotechniques comme les fusées et feux d’artifice, les vésuves ou encore les pétards. En Suisse romande, le Valais avait déjà pris des mesures similaires mardi en révoquant les autorisations de vente et de tirs des engins pyrotechniques délivrés par la police cantonale. Le canton a également permis aux administrations communales de pouvoir désigner des zones reconnues et sécurisées placées sous la surveillance des sapeurs-pompiers.

Outre-Sarine, le canton de Thurgovie a également interdit d’allumer des feux d’artifice sur l’ensemble du territoire cantonal, tout comme certaines communes zurichoises. Une décision déjà prise par Schaffhouse, Soleure, Uri et Glaris. De son côté, le canton d’Argovie s’était limité à interdire les feux d’artifice en forêt et à proximité de la forêt.

Feu en plein air également restreint

La sécheresse persistante pousse aussi les gouvernements cantonaux à se préoccuper du danger d’incendie. En Suisse romande, Vaud a étendu l’interdiction de faire du feu désormais à toutes les activités en plein air sur son sol. Une décision prise également par les autorités fribourgeoises. Les deux cantons précisent toutefois que les barbecues et les grillades en jardin ou sur les terrasses notamment ne sont pas concernés par cette interdiction.

Ailleurs aussi, les autorités ont renforcé les mesures vendredi. Le canton des Grisons a décrété une interdiction absolue de faire du feu. La Basse et la Haute-Engadine ainsi que le Val Müstair et Samnaun sont exemptés de cette interdiction, du moins dans un premier temps. Auparavant, le Valais et le canton du Tessin avaient également décrété des interdictions absolues de faire du feu en plein air.

Des interdictions de faire du feu en forêt et à proximité de la forêt sont également en vigueur dans les cantons de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville, de Berne, de Genève, du Jura, de Lucerne, de Nidwald, d’Obwald, de Schaffhouse, de Schwyz (à certaines conditions), de Soleure, d’Uri et de Zoug (à certaines conditions). Les cantons de Saint-Gall et des deux Appenzell s’en tiennent pour l’instant à des rappels.

Températures élevées

Côté températures, la journée de vendredi s’est à nouveau révélée très chaude, surtout au Sud des Alpes et aux Grisons. Le mercure a grimpé jusqu’à 36,4 degrés à Biasca (TI) et 36,5 à Stabio (TI) non loin de Chiasso, un record absolu pour cette localité. La dernière mesure la plus élevée, 36,3, remontait à 1983, selon SRF Meteo.

En Suisse romande, c’est à Genève qu’il a fait le plus chaud avec 37,2. En Valais, le thermomètre affichait 34 alors qu’ailleurs sur le Plateau, il a fait aux alentours des 32 degrés.

Les plus appréciés

Les plus discutés

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision