Le coronavirus pas créé par l'Homme ou modifié génétiquement

Les services de renseignement chercheront à savoir si l'épidémie est due à un contact avec des animaux infectées ou à un accident de laboratoire à Wuhan. KEYSTONE/AP/Andrew Harnik sda-ats

Les services de renseignement américains ont annoncé jeudi être parvenus à la conclusion que le nouveau coronavirus n'avait pas été créé par l'Homme ou modifié génétiquement. Ils ont ainsi démenti des rumeurs qui circulent largement aux Etats-Unis.

"L'ensemble des services de renseignement apporte constamment un soutien crucial aux dirigeants politiques et à ceux qui luttent contre le virus (provoquant la maladie) Covid-19, qui provient de Chine", a indiqué la direction nationale du renseignement (DNI) dans un communiqué.

"Les services de renseignements rejoignent le large consensus de la communauté scientifique pour convenir que le virus du Covid-19 n'a pas été créé par l'Homme ou modifié génétiquement", ajoute le communiqué.

"La communauté du renseignement continuera a étudier avec rigueur les informations et renseignements qui émergeront pour déterminer si l'épidémie a commencé par un contact avec des animaux infectés ou si elle a été le résultat d'un accident de laboratoire à Wuhan", la ville chinoise d'où est partie la pandémie, conclut le communiqué.

Trump veut des dédommagements

Cette rare déclaration publique des renseignements américains intervient après que le président Donald Trump n'a pas exclu de réclamer des dédommagements à Pékin pour l'épidémie de coronavirus.

Selon des médias américains, le locataire de la Maison Blanche a chargé les services de renseignement de découvrir l'origine du virus, attribué initialement à un marché de Wuhan, avant qu'un laboratoire de recherche de la ville ne soit soupçonné.

"Nous sommes mécontents de la Chine", la maladie "aurait pu être arrêtée à la source et ne se serait pas répandue dans le monde entier", a récemment déclaré le président américain lors d'un point-presse. "Il y a plusieurs moyens d'engager sa responsabilité, nous menons une enquête très sérieuse" à ce sujet, a-t-il ajouté.

Selon un récent sondage du centre Pew Research, 29% des Américains pensent que le coronavirus a été créé dans un laboratoire, que ce soit intentionnellement (23%) ou accidentellement (6%).

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article