Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le site de Corsier-sur-Vevey pourrait s'agrandir d'ici trois à cinq ans (archives).

KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

(sda-ats)

Le groupe pharmaceutique Merck songe à développer son site de Corsier-sur-Vevey (VD). Les autorités communales préparent avec le canton un nouveau Plan partiel d'affectation (PPA). Il devrait être mis à l'enquête publique cette année.

Ce PPA vise une extension de la zone industrielle de Fenil. Il permettra à Merck d'agrandir son site de production et de créer à terme de nouveaux emplois, expliquent les partenaires dans un document commun. L'entreprise projette en effet d'acquérir un terrain adjacent pour agrandir ses installations.

"Ces projets sont encore à un stade très précoce", a précisé par écrit l'entreprise à l'ats. "Dans l'hypothèse où ils se confirmeraient, le développement de nos installations pourrait être réalisé d'ici trois à cinq ans".

Merck produit à Corsier-sur-Vevey des médicaments biotechnologiques, notamment dans le domaine de l'oncologie et de l'immuno-oncologie, où les besoins médicaux restent "très importants". Développer ce site permettrait de bénéficier de "synergies", explique l'entreprise.

Le projet d'agrandissement nécessite encore "une longue procédure", selon les partenaires. Merck, qui comptabilise 2250 collaborateurs en Suisse, compte deux sites de production dans le canton de Vaud, à Aubonne et Corsier-sur-Vevey. Un nouveau bâtiment a été inauguré un juin dernier à Aubonne. A cette occasion, le conseiller d'Etat Philippe Leuba avait déjà évoqué un possible développement du site de Corsier, mais sans donner plus de précisions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS