Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nicolas Hayek et Swatch

Agé de 75 ans, Nicolas Hayek n'a pas totalement lâché les rênes.

(Keystone Archive)

L'un n'existerait probablement pas sans l'autre et vice-versa, ou en tout cas pas en tant que tel.

Sous leur impulsion, l'ancien groupe SMH est devenu numéro un mondial de l'horlogerie.

Décrié par d'aucuns, adulé par d'autres, Nicolas Hayek est largement considéré comme le sauveur de l'horlogerie suisse.

Agé de 75 ans, il a pris une retraite partielle depuis janvier, même s'il reste président du conseil d'administration du groupe.

Né au Liban en 1928 d'un père américain et d'une mère chrétienne maronite, Nicolas Hayek est licencié en mathématiques, physique et chimie.

En 1957, il ouvre en Suisse un bureau de conseil d'entreprises. Sur tous les continents, Hayek Engineering - c'est son nom - compte des centaines de clients, comme Siemens, l'Arabie Saoudite, Nestlé ou la Banque mondiale.

Seul maître à bord

Dès le début, Nicolas Hayek fait partie de l'aventure Société suisse de microélectronique et d'horlogerie (SMH), née à Bienne en 1983 de la fusion des géants horlogers SSIH et ASUAG.

Après avoir oeuvré à la restructuration des deux entités et à leur fusion, il reprend en 1985 la majorité du capital du nouveau groupe avec des investisseurs suisses tels Stephan Schmidheiny.

En juin 1986, il devient président et administrateur-délégué du conseil d'administration de SMH et président de la direction.

Après le départ d'Ernst Thomke de la direction générale en 1991 et le retrait de Stephan Schmidheiny, Nicolas Hayek est le seul vrai patron et l'actionnaire majoritaire de SMH.

Un style qui tranche

Nicolas Hayek a joué un rôle décisif dans l'essor de SMH, et depuis 1998 de Swatch Group. Celui-ci compte désormais des fleurons de l'horlogerie tels que Blancpain, Breguet, Jaquet Droz, Glashütte, Omega, Longines, Tissot ou Rado.

Le style de Nicolas Hayek tranche avec la discrétion habituelle des milieux horlogers helvétiques. Où règne, en général, le silence et la discrétion.

Le patron de Swatch Group se montre en public, accumule les prix de manager-modèle ainsi que les déclarations à la presse. Il aime créer l'événement.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×