Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur général de Ramseier Christian Consoni estime que la tendance aux boissons naturelles à base de matières premières suisses va se poursuivre (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Ramseier a vu son chiffre d'affaires reculer l'an dernier de 5% à 149,5 millions de francs. Le producteur lucernois de boissons, qui a dû faire face à des conditions difficiles sur un marché âprement convoité, se montre toutefois satisfait de son résultat.

La baisse des ventes est due avant tout au déclin des commandes de marques de commerce, a indiqué jeudi Ramseier dans un communiqué. Les résultats sont aussi légèrement inférieurs à ceux de l'année précédente dans les secteurs de la restauration et du commerce de détail.

Les marques Sinalco et Elmer Citro ont stagné, tandis que la marque Ramseier a continué de croître, à l'instar du segment convenience (produits de commodité).

Succès pour Ramseier Schorle

La tendance aux boissons naturelles à base de matières premières suisses persiste, estime l'entreprise. La demande est particulièrement sensible pour la marque Ramseier Schorle, relève le directeur général Christian Consoni, cité dans le communiqué. Un nouveau produit en complément sera lancé en 2017.

Ramseier, qui appartient au groupe fenaco, a produit l'an dernier plus de 183 millions d'unités dans ses quatre cidreries, contre 189 millions en 2015, et transformé 41'000 tonnes de fruits, soit 1000 tonnes de moins qu'un an auparavant. La société traite plus de la moitié de l'ensemble de la récolte suisse en fruits à cidre.

Gros investissements

La société a investi 27 millions de francs dans l'agrandissement et la modernisation de la production et de la logistique à son siège de Sursee (LU). Une nouvelle station de remplissage PET ainsi que deux nouvelles installations d'emballages souples ont été construites.

Ramseier, qui emploie quelque 280 personnes, a décidé de centraliser la production à son siège principal. Le site de Kiesen (BE) sera définitivement fermé en mars 2017.

L'entreprise a également investi 9 millions de francs dans son site glaronnais d'Elm, qui produit les marques Elmer Citro et Elmer Mineral. La modernisation de l'infrastructure de remplissage sera achevée au printemps et pourra être inaugurée officiellement à l'occasion des 90 ans d'Elmer Citro en juin.

"Nous avons beaucoup investi dans notre infrastructure. Chose nécessaire afin que nous puissions continuer, en tant que PME, à nous imposer sur ce marché dynamique", a commenté Christian Consoni.

ATS