Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouveau timonier à la tête de l'Ecole polytechnique de Zurich

Ralph Eichler est professeur à l'EPFZ depuis 1989. Il en est désormais président.

Après bien des remous, l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a un nouveau président. Le Conseil fédéral a nommé l'actuel directeur de l'Institut Paul Scherrer Ralph Eichler.

Il y a sept mois, son prédécesseur avait été contraint à la démission en raison de ses réformes contestées. Le président par intérim Konrad Osterwalder a pour sa part été appelé à l'Université des Nations unies à Tokyo.

Depuis plus d'une année, la prestigieuse haute école zurichoise traverse une zone de turbulences sur fond de rivalités entre réformateurs et partisans du statu quo, mais aussi de concurrence avec l'EPF de Lausanne (EPFL).

En novembre 2006, le biologiste Ernst Hafen, entré en fonction à la présidence de l'EPFZ seulement au début de l'année, a dû démissionner. Il s'était mis à dos la quasi-totalité du corps professoral avec un projet de réforme très contesté. Konrad Osterwalder avait alors repris provisoirement le flambeau.

Mercredi, le Conseil fédéral a nommé Ralph Eichler pour lui succéder. La nomination de ce professeur de physique de 59 ans était attendue, mais la question avait néanmoins suscité une polémique ces derniers temps. Sollicité dans un premier temps pour reprendre ce poste, le neurobiologiste Martin Schwab a en effet annoncé la semaine dernière qu'il y renonçait.

Bisbille financière

Selon la presse alémanique, sa candidature a échoué à cause de la concurrence croissante entre les deux écoles polytechniques du pays - celle de Lausanne et celle de Zurich - pour obtenir les crédits de la Confédération. Le professeur se serait en effet élevé contre l'attribution des crédits à l'EPFL par le Conseil des EPF.

Sur le plan financier, l'EPFZ conteste en effet le budget 2008 tel que le Conseil des EPF l'a établi. A ce propos, l'établissement a déposé mercredi un recours auprès du Département fédéral de l'intérieur (DFI).

Pour mémoire, lors de sa séance des 23 et 24 mai, le Conseil des EPF a attribué au total environ 2 milliards de francs aux EPF pour l'année 2008. 984 millions (+ 42 millions par rapport à 2007) l'ont été à l'EPFZ et 488 millions (+ 35,2 millions) à l'EPFL.

Ecoles polytechniques fédérales

La Suisse compte deux Ecoles polytechniques: celle de Zurich (EPFZ) et celle de Lausanne (EPFL). L'EPFZ a commémoré son 150ème anniversaire en 2005.

Avertissement du ministre

Commentant la nomination de Ralph Eichler, Pascal Couchepin a répété que la Confédération était prête à mettre à disposition les moyens nécessaires. Et d'appeler les intéressés à utiliser cet argent «avec intelligence et si possible sans s'abandonner à des polémiques inutiles.»

Pour lui, le problème de la répartition du budget 2008 entre les deux écoles polytechniques fédérales devra être examiné sous l'angle du droit, mais aussi du «bon sens», a-t-il insisté. Pascal Couchepin en a profité pour lancer «un petit avertissement» sur la nécessité de «commencer à trouver des solutions pratiques en dehors de toute intrigue.»

Revenant sur la nomination de Ralph Eichler, professeur à l'EPFZ depuis 1989 et directeur de l'Institut Paul Scherrer (PSI) à Villigen (AG) depuis 2002, le ministre a par ailleurs indiqué que le gouvernement accordait «toute sa confiance à ce scientifique de réputation internationale et doté d'une grande expérience en matière de direction.»

Pour sa part, Ralph Eichler, également membre du Conseil des EPF depuis 2004, a été peu disert à propos du problème de la répartition du budget 2008. Le nouveau président de l'EPFZ a cependant indiqué «très bien» s'entendre avec celui de l'EPFL Patrick Aebischer, tout en faisant valoir qu'une certaine concurrence était normale.

swissinfo et les agences

Faits

1855, fondation de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.
1969, l'Ecole polytechnique universitaire de Lausanne (descendante de l'Ecole Spéciale fondée en 1853), devient la deuxième Ecole polytechnique fédérale.
L'EPFZ accueille aujourd'hui plus de 13'000 étudiants, dont environ 30% de femmes et 20% d'étrangers. En moyenne, il y a un professeur pour 35 étudiants.

Fin de l'infobox

Critiques envers le Conseil des EPF

Dans une lettre adressée au ministre Pascal Couchepin, les chefs de départements de l'EPFZ formulent de vives critiques à l'encontre du Conseil des EPF.

Selon eux, celui-ci a commis plusieurs erreurs graves: après une recherche de six mois, il n'a pas été en mesure de présenter un candidat convaincant à la présidence de l'EPFZ. Les chefs de départements doutent que le candidat choisi, en l'occurrence Ralph Eichler, soit la personnes appropriée.

Par ailleurs, ils estiment que le Conseil des EPF a sciemment communiqué des informations erronées portant sur le budget 2008.

Le Conseil des EPF est l'organe de référence de l'Ecole polytechnique de Zurich et de celle de Lausanne. Il chapeaute également d'autres instituts de recherche de la Confédération.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×