Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lourdes peines pour les tabasseurs de Munich

C’est à proximité de la Porte de Sendling à Munich que le trio a déchaîné sa violence gratuite.

(Keystone)

Sept ans, quatre ans et dix mois et deux ans et dix mois de prison: les trois ados zurichois qui avaient violemment tabassé des passants en juin 2009 à Munich écopent de lourdes peines.

Siégeant a huis clos, le tribunal a reconnu deux des jeunes gens coupables de tentative d'assassinat et le troisième de lésions corporelles graves.

Les peines infligées sont toutefois moins sévères que celles requises par la procureure.

Ainsi, le principal accusé est condamné à 7 ans de réclusion pour tentative d'assassinat, alors que le Ministère public avait réclamé 9 ans. Les juges ont tenu compte du passé judiciaire de cet adolescent récidiviste. Le jeune homme a en outre été le protagoniste le plus actif dans le tabassage de la principale victime, un agent d’assurances d'Allemagne du nord. Frôlant la mort, cette personne a été totalement défigurée et souffre encore des séquelles de son agression.

Egalement condamné pour le même chef d'accusation, le deuxième prévenu doit purger 4 ans et 10 mois de réclusion. Sa responsabilité a été jugée importante. La procureure avait requis une peine de 7 ans contre lui. Les juges ont notamment pris en compte le fait que l'adolescent avait fait des aveux et des excuses peu avant la fin du procès.

Le troisième accusé est le moins sévèrement puni. La Cour suprême de Munich n'a retenu contre lui que des lésions corporelles graves. Au lieu des 6 ans de prison exigés par le Ministère public, il est condamné à une peine de 2 ans et 10 mois.

Âgés aujourd'hui de 18 ans, les trois jeunes hommes avaient 16 ans au moment des faits. Leur procès à huis clos a duré plus de 8 mois.

LES FAITS

16 ans au moment des faits. Ecoliers à l’école de perfectionnement de Küsnacht (une 10e année), Mike, Benjamin et Ivan participaient au voyage de fin d’année, organisé à Munich cette année-là.

Prolongation. Après une première soirée qui s’est bien déroulée, les enseignants prolongent le temps de sortie pour la suivante d’une heure et demie, jusqu’à minuit et demie.

30 juin. Quand Mike ne retrouve plus son portemonnaie, il est «un peu énervé» et décide, avec ses deux camarades rigoler un peu et de «tabasser quelques personnes».

Les premières victimes sont trois Macédoniens jouant aux échecs et buvant des bières. Il est 23h15. Mike cogne l’un d’eux avec son poing, à la tête, par derrière. Ivan frappe un deuxième homme. Les deux jeunes poussent ensuite violemment un troisième homme, qui a un bras infirme, en arrière. Ivan shoote sa tête avec le pied. Deux des trois hommes perdent connaissance.

Plus loin, le trio attaque un représentant d’assurances de 46 ans, rentrant à son hôtel. Il est frappé au visage et perd connaissance. Au sol, appuyé sur ses mains, il est frappé au visage par Benjamin, à coups de pieds. Mike frappe aussi. La moitié du visage est «déplacée vers la droite», selon les médecins.

A 23h25, les trois casseurs frappent encore un étudiant bulgare avec leurs poings et leurs coudes, avant de s’enfuir. Arrivés à l’endroit où ils logent, ils enlèvent leurs habits ensanglantés et regardent un film, jusqu’à ce que la police arrive.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.