Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le budget 2012 du canton de Fribourg s'affiche légèrement dans les chiffres noirs, avec un excédent d'un million de francs. Pour la première fois depuis 10 ans, il ne prévoit pas de baisses d'impôts. Il puise en outre dans la fortune pour rester bénéficiaire.

"Sans jouer les 'Cassandre', on peut craindre que ce budget n'annonce l'entrée dans une période de difficultés financières auxquelles l'Etat n'était plus habitué", a dit mercredi devant le Grand Conseil le conseiller d'Etat Claude Lässer.

Le changement dans la continuité, c'est ainsi que le grand argentier a caractérisé le budget 2012. Et de citer, au rayon continuité, un bénéfice, un degré d'autofinancement des investissements proche des 80%, une quote-part des subventions cantonales par rapport à la fiscalité cantonale inférieure à 40%, ainsi qu'une insuffisance de financement limitée.

L'UDC a critiqué ce qu'elle a appelé l'obésité administrative et la création de quelque 280 nouveaux emplois en moyenne annuelle. Rien que pour des raisons démographiques, l'effectif est condamné à augmenter, lui a répliqué le grand argentier.

ATS