Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Tibétain est mort et deux autres ont été blessés vendredi après s'être immolés par le feu pour protester contre la tutelle chinoise sur le Tibet. Les faits ont eu lieu dans un village reculé de la province du Sichuan, dans le sud-ouest.

L'association Free Tibet et Radio Free Asia ont indiqué que trois Tibétains s'étaient aspergés d'essence. L'un d'eux est mort et les deux autres, âgés de 30 et 60 ans, sont grièvement blessés.

Selon ces sources, des protestations appelant "à la libération du Tibet et au retour du dalaï lama" ont eu lieu à Phuhu, à 145 km de Seda, une région où au moins trois Tibétains ont été récemment tués et des dizaines d'autres blessés dans la répression de manifestations par les forces de l'ordre chinoises.

En 2011, au moins seize Tibétains se sont immolés par le feu pour protester contre la répression chinoise au Tibet.

ATS