Navigation

Coupe du monde: les Pays-Bas reviennent de très loin

Ce contenu a été publié le 29 juin 2014 - 20:11
(Keystone-ATS)

Les Pays-Bas ont arraché leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde. A Fortaleza, ils ont battu un valeureux Mexique 2-1, alors qu'ils perdaient encore à la 87e...

Le Mexique, mieux entré dans le match, avait pris l'avantage à la 48e sur une frappe de Dos Santos. Ce but a sonné la révolte des Néerlandais, qui ont alors changé de tactique. Les Mexicains ont tout fait pour maintenir leur avance, mais malgré les prouesses d'Ochoa, ils n'ont pas tenu jusqu'au bout.

Sneijder égalisait d'une somptueuse frappe à la 88e, avant que Robben n'obtienne un penalty dans les arrêts de jeu. Huntelaar le transformait sans trembler (94e). Une issue peut-être un peu cruelle pour le Mexique, mais il faut convenir que les Pays-Bas n'ont rien volé.

Les Oranje ont manifesté dans ce duel très prenant une culture tactique étonnante, changeant de dispositif à plusieurs reprises. Ainsi, le vétéran Dirk Kuyt (34 ans), pour sa 100e sélection, a successivement occupé quatre postes différents au fil de la rencontre. Tout simplement incroyable!

Les Pays-Bas ont toutefois souffert de la terrible chaleur qui régnait sur Fortaleza. Leurs adversaires ont semblé mieux s'en accomoder, surtout en première mi-temps, durant laquelle ils ont paru plus dynamiques. Ils ont bénéficié de deux occasions de prendre l'avantage par Herrera (17e) et Dos Santos (41e). Pour sa part, Ochoa n'a eu aucun arrêt à faire avant la pause. Robben aurait toutefois pu obtenir un penalty dans le temps additionnel pour une intervention de Marquez puis de Moreno.

Le but inscrit par Dos Santos à la 48e changeait les données du match. Le Mexique s'appuyait sur son avance, alors que Louis van Gaal passait à une configuration plus offensive. Ochoa, héroïque, sauvait face à De Vrij (57e) et Robben (74e). Mais les Néerlandais finissaient par faire craquer la défense mexicaine dans les dernières minutes.

En quart de finale, les Pays-Bas affronteront le Costa Rica ou la Grèce.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.