Navigation

Coupe du monde dames: la Suisse qualifiée à 99 %

Ce contenu a été publié le 08 mai 2014 - 20:59
(Keystone-ATS)

Genève - La Suisse a virtuellement assuré sa qualification pour la Coupe du monde 2015 qui se déroulera l'été prochain au Canada.
Elle a maîtrisé avec brio l'ultime obstacle qui se dressait sur sa route en battant 3-0 l'Islande devant 1350 spectateurs à Nyon.
La sélection de Martina Voss-Tecklenburg a fait la différence grâce à des réussites de Vanessa Bernauer à la 33e, de Vanessa Bürki à la 69e et de Lara Dickenmann à la 80e. Elle consolide bien sûr sa première place dans le groupe 3 avec ses 19 points cueillis en sept matches. La messe est dite dans la mesure où la Suisse ne doit plus qu'affronter les trois plus faibles équipes du groupe, Israël, la Serbie et Malte. On voit mal comment elle pourrait égarer le moindre point lors de ces trois rencontres.
Cette qualification sera une grande "première" pour la Suisse qui n'a encore jamais participé à une phase finale de Coupe du monde.
Cette équipe a, ainsi, la chance de posséder dans ses rangs une joueuse de classe mondiale en la personne de Lara Dickenmann. Face à l'Islande, la sociétaire de l'Olympique Lyonnais, qui a commencé le match en pointe avant de revenir au coeur du jeu, a survolé les débats. Dans tous les bons coups comme sur l'ouverture du score de Bernauer sur une action initiée de la gauche par Noëlle Maritz, Lara Dickenmann a délivré un véritable caviar pour Vanessa Bürki sur le 2-0 de la 69e minute après avoir récupéré un ballon juste devant sa surface. Onze minutes plus tard, elle couronnait sa soirée en ajustant la gardienne islandaise sur un service de Martina Moser.
Considérée comme l'adversaire le plus redoutable de la Suisse dans ce tour préliminaire, l'Islande n'a pas eu voix au chapitre à Colovray. Les Islandaises ont été incapables de se procurer une seule véritable occasion devant la cage de Gaëlle Thalmann. La Fribourgeoise a rendu son sixième "clean sheet" de ce tour préliminaire. Une statistique de plus qui souligne le cavalier seul que la Suisse est en train de livrer dans ce groupe 3.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.