Navigation

Deux cadavres dans l'épave localisée au fond du Lac de Neuchâtel

Ce contenu a été publié le 21 juin 2014 - 22:34
(Keystone-ATS)

Deux cadavres ont été retrouvés dans l'épave de l'avion de tourisme tombé vers 9h30 dans le Lac de Neuchâtel, a annoncé samedi soir la police vaudoise dans un communiqué. L'appareil a été localisé par le sonar d'un robot sous-marin, à trois kilomètres au large de Cudrefin (VD).

Samedi matin, un premier témoin puis d'autres personnes ont fait état d'un petit avion qui effectuait des acrobaties et avait piqué du nez dans le lac. L'appareil est parti peu avant 9h de Colombier (NE) et le contact a été perdu environ une trentaine de minutes après le décollage, précise la police dans son communiqué.

Plus de 80 mètres de fond

Les recherches réalisées par les gendarmes des brigades du lac des polices cantonales vaudoise, fribourgeoise et genevoise, ont permis de localiser l'épave de l'avion vers 19h00. Cette dernière repose par plus de 80 mètres de fond à environ trois kilomètres de Cudrefin.

Un robot sous-marin, sonar multifaisceaux fixe et torpille de la police genevoise ainsi que le robot subaquatique de la brigade du lac de la gendarmerie vaudoise ont permis de localiser l'avion de tourisme biplace.

Deux victimes à bord

A son bord, deux hommes décédés, vraisemblablement âgés de 71 et 59 ans et domiciliés dans le canton de Neuchâtel. Leur identification formelle sera effectuée au terme des opérations de renflouage, précise le communiqué de la police vaudoise.

L'accident a nécessité l'intervention d'un hélicoptère de la REGA, des sociétés de sauvetage de Cudrefin, Portalban, Yverdon, Saint-Blaise/Neuchâtel et du SIS Neuchâtel. Un inspecteur du service de la navigation de Neuchâtel et le garde-port de la ville de Neuchâtel ont aussi été mobilisés.

Deux spécialistes du service d'enquête suisse sur les accidents (SESA) d'aviation civile et des enquêteurs de l'Unité Circulation de la gendarmerie vaudoise ont aussi travaillé sur les lieux.

Enquête en cours

Les causes de l'accident ne sont pas encore formellement établies. L'enquête est menée par les spécialistes du service d'enquête suisse sur les accidents, en collaboration avec les gendarmes spécialistes de l’unité de circulation et de la brigade du lac de la police cantonale vaudoise.

Les opérations pour remonter l'engin accidenté à la surface débuteront dimanche en début de matinée.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.