Navigation

FMH: la révision de la loi compromet la sécurité des patients

Ce contenu a été publié le 29 avril 2014 - 10:55
(Keystone-ATS)

La révision de la loi sur les produits thérapeutiques n'est pas du goût des médecins. Le projet remanié par la Commission de la santé du National compromet la sécurité des patients et la qualité des soins, selon la Fédération des médecins suisses (FMH), car il propose notamment que les pharmaciens puissent délivrer des médicaments soumis à ordonnance.

Cette remise se fera sans ordonnance préalable d'un médecin et donc sans diagnostic, relève la FMH dans un communiqué mardi. Une situation intolérable, sachant que les pharmaciens ne sont pas formés dans ce domaine, ni dans la prise en charge des patients.

Par ailleurs, les médecins jugent absurde l'obligation de délivrer une ordonnance tant pour les pharmaciens que les droguistes. Cette mesure s'annonce inutile et onéreuse. Les coûts pour les assurés se monteront de 100 à 150 millions de francs annuellement, selon la FMH.

Les médecins critiquent également l'idée d'interdire totalement les rabais concédés aux hôpitaux lors d'achats des médicaments en grande quantité. Il faut gérer ces réductions de façon plus convaincante sur le plan juridique tout en continuant de soutenir l'approvisionnement au meilleur prix.

"Nous pensons que la loi ne doit pas être adoptée en l'état", écrit l'association. Certains membres de la commission ont tenté d'avantager certains acteurs sur le marché des médicaments", poursuit-elle. Le Conseil national débattra probablement le 7 mai de la révision de loi.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.