Navigation

Le 2e salon des sous-traitants horlogers monte en puissance

Les sous-traitants fabriquent notamment l'outillage destiné aux horlogers (photo symbolique). KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI sda-ats
Ce contenu a été publié le 07 mars 2019 - 10:33
(Keystone-ATS)

La 2e édition du salon des sous-traitants horlogers, qui se tiendra du 19 au 23 mars à La Chaux-de-Fonds, monte en puissance. Une cinquantaine d'exposants, dont certains en provenance d'Europe, vont dévoiler leur savoir-faire lors de ce Technical Watchmaker Show.

"Nous attendons au moins 2000 visiteurs", a déclaré un des responsables de la manifestation, Eric Zuccatti, directeur général d'Horotec, fournisseur d'outillage horloger. L'an dernier, lors de la première édition, 1000 visiteurs s'étaient rendus à La Chaux-de-Fonds.

Le Technical Watchmaker Show (TWS) monte en puissance puisque l'an dernier, les 15 exposants étaient uniquement chaux-de-fonniers, et qu'il n'y avait pas de lieu d'exposition commun. Les visites se faisaient uniquement au sein des entreprises exposantes. "Les participants à cette première manifestation étaient satisfaits et 14 sur 15 ont décidé de se réinscrire cette année", ajoute Eric Zuccatti.

Et en un an, le nombre d'exposants a plus que triplé. "Nous avons limité la participation à 50 en raison de la rénovation du lieu d'exposition mais dès l'an prochain, on pourra en accueillir jusqu'à 70", explique Eric Zuccatti. Un seul exposant a choisi de se dévoiler uniquement au sein de son entreprise.

Les sous-traitants horlogers avaient choisi l'an dernier de créer leur propre salon car ils estimaient que le Salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld n'était plus adapté pour eux. Les exposants des métiers techniques ont d'ailleurs quasi tous abandonné Bâle, observe le directeur général d'Horotec.

Clientèle internationale

Toutefois, si les dates du salon coïncident partiellement avec celles de Baselworld, ce n'est pas un hasard. Plusieurs visiteurs étrangers se rendant à la manifestation bâloise en profitent pour faire un crochet à La Chaux-de-Fonds. "Une bonne partie de la clientèle internationale est attirée dans la région grâce à Baselworld", reconnaît Eric Zuccatti.

En 2020, le TWS va donc se coordonner avec le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) de Genève et Baselworld et se tenir début mai, soit à cheval entre les deux manifestations.

Le point névralgique de cette édition se situe aux "Anciens Abattoirs". Un système de navettes est mis en place depuis la gare et entre les lieux d'exposition. L’accès au salon est gratuit, il est par contre nécessaire de s'inscrire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.