Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lagos - Les douze marins étrangers enlevés tôt samedi dans le sud riche en pétrole du Nigeria ont été libérés dimanche, ont annoncé des sources militaires officielles. Il s'agit de sept Russes, deux Allemands, dont le capitaine, un Lituanien, un Letton et un Ukrainien.
Les marins avaient été enlevés lors d'une attaque perpétrée par des hommes armés contre leur cargo, BBC Polonia, enregistré à Antigua et Barbuda, alors qu'il se trouvait au large de la région du Delta. Un marin ukrainien avait été blessé dans l'attaque.
Ces rapts n'ont pas été revendiqués mais les forces de sécurité nigérianes suspectent un groupe dirigé par Farah Dagogo, un ancien chef du MEND - le Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger - qui réclame une meilleure redistribution de la manne générée par l'extraction du pétrole.
Le MEND a d'ailleurs déclaré à l'AFP qu'il "n'était pas impliqué dans l'attaque mais savait quel groupe l'avait menée". Des officiels de la sécurité ont, eux, déclaré qu'ils ignoraient qui se trouvait derrière ce dernier incident.
Le porte-parole de la marine, David Nabaida, a précisé que les hommes avaient été relachés sur un chalutier et que la marine était allée les récupérer.
Des centaines de Nigérians et d'étrangers ont été enlevés dans le Delta du Niger depuis 2006 par des groupes armés qui revendiquent une meilleure répartition des bénéfices du pétrole dans le Delta du Niger. Ils sont généralement relâchés en échange du versement d'une rançon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS