Navigation

Mondial 2014: une Colombie moyenne s'offre la Grèce

Ce contenu a été publié le 14 juin 2014 - 19:53
(Keystone-ATS)

Genève - La première partie du groupe C a vu la Colombie dominer la Grèce 3-0. Les Sud-Américains ont été opportunistes en diable pour s'offrir les trois points.
Dans un Estadio Mineirão naturellement colombien à Belo Horizonte, ce sont les Sud-américains qui ont imprimé leur rythme dès les premiers instants de la partie. Privée du génial Radamel Falcao, blessé, la Colombie s'est tournée vers son coéquipier à Monaco James Rodriguez, positionné en meneur de jeu derrière la pointe Teofilo Gutierrez.
Les hommes de José Pekerman ont ouvert le score à la 5e minute. A droite, Cuadrado se faufile et centre en retrait dans la surface. James Rodriguez laisse intelligemment passer le ballon qui tombe sur le pied droit de Pablo Armero. Le défenseur de Naples, prêté à West Ham en 2014, voit son tir freiné par un défenseur grec franchir malgré tout la ligne de but du gardien Karnezis.
Piqués au vif, les Grecs ont mis un peu de temps à digérer le but colombien. Mais dans les dix dernières minutes de la première mi-temps, ce sont eux qui ont fait l'essentiel du jeu. Ils auraient même pu égaliser à la 45e sur une superbe frappe de Kone, mais David Ospina est parvenu à repousser des poings.
La huitième nation au classement FIFA n'a pas forcément justifié son statut, mais elle a fait preuve d'un opportunisme sans faille. A la 58e, sur un corner un peu bêtement concédé par les Champions d'Europe 2004, Teofilo Gutierrez a pu doubler la mise en profitant d'une habile déviation d'Aguilar.
Les Grecs n'ont pas baissé les bras. Cinq minutes après le 2-0, les joueurs de Fernando Santos ont blousé la défense sud-américaine. Gekas a effectué une belle tête plongeante, mais la transversale est venue au secours d'Ospina. A la suite de ce coup du sort, Karagounis et ses coéquipiers ont tenté de bien faire. Sans succès. Les Colombiens ont même enfoncé le clou grâce au talent de James Rodriguez à la 93e.
Trop fatigués, les Européens doivent maintenant se reconcentrer avant le deuxième match du groupe contre le Japon dans la nuit de jeudi à vendredi prochain.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.