Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Optimisme de l'aviation d'affaires à Genève malgré un recul à EBACE

Des dizaines d'avions étaient à nouveau exposés au salon EBACE à Genève.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les acteurs de l'aviation d'affaires réunies de mardi à jeudi à Genève sont optimistes pour leur branche. Mais si le salon EBACE, le plus grand de ce type en Europe, a attiré davantage d'exposants, il n'a attiré qu'environ 12'000 personnes, en recul d'un millier.

Cette semaine a été "optimiste" pour l'aviation d'affaires, s'est toutefois réjoui jeudi le président de l'Association européenne de la branche (EBAA) qui organise cette rencontre avec son homologue américaine de la NBAA. Le salon "a montré une nouvelle fois que l'aviation d'affaires est une industrie axée sur l'innovation et l'investissement", a aussi ajouté son collègue américain Ed Bolen.

Plus de 400 exposants de plusieurs dizaines de pays étaient réunis pendant trois jours. Des dizaines d'avions étaient aussi rassemblés pour les personnes d'environ 100 pays qui se sont rendues à EBACE.

Livraisons en augmentation

Selon les chiffres récents de l'association des fabricants de l'aviation générale (GAMA), les livraisons d'appareils d'affaires ont augmenté de 1,5% au premier trimestre par rapport à l'an dernier pour s'établir à 132 avions. Avant même le début salon, les principales associations internationales de la branche avaient signé lundi à Genève une déclaration sur les biocarburants durables.

Cette initiative SAJF doit permettre de renforcer le dialogue avec les opérateurs et les propriétaires mais aussi l'accessibilité de ces carburéacteurs. En 2009, l'aviation d'affaires avait fixé comme priorités une amélioration de 2% par an de l'efficacité énergétique entre 2010 et 2020, une neutralité carbonique dès 2020 et une diminution de 50% des émissions de CO2 de la branche par rapport à 2005 d'ici 2050.

Le directeur général de l'aéroport de Genève André Schneider a fait de la durabilité une priorité. Il souhaite atteindre, dès la fin 2018, 1% de biocarburant dans la consommation annuelle des avions à Genève.

Demande lancée à Genève

En 2017, les vols d'aviation d'affaires vers la Suisse se sont étendus d'un tiers en un an à près de 163'000, selon un prestataire qui a annoncé ce chiffre en marge du salon. Dans le canton de Genève, le secteur rassemble des milliers d'emplois. Une première étude avant l'EBACE de l'année dernière, souhaitée par l'association genevoise de la branche (AGAA), avait mentionné 1150 personnes directement actives sur ce secteur.

Il y a quelques mois, la faîtière a demandé à un cabinet américain un second rapport. Celui-ci précise que près de 1850 emplois indirects sont aussi liés à l'aviation d'affaires à Genève.

Il contribue à près de 258 millions de francs pour l'économie locale, un montant équivalent à son chiffre d'affaires. De quoi consolider la position de l'AGAA qui déplore que l'aviation d'affaires ne soit pas reconnue dans les discussions sur le prochain plan sectoriel (PSIA) pour l'aéroport, a dit à l'ats son président.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.