Navigation

Porochenko veut conserver Iatseniouk comme Premier ministre

Ce contenu a été publié le 26 mai 2014 - 14:21
(Keystone-ATS)

Le futur président ukrainien Petro Porochenko souhaite conserver Arseni Iatseniouk comme Premier ministre. Il a également déclaré lundi qu'il ne laissera pas les séparatistes pro-russes transformer l'est du pays "en Somalie". La région est en proie à une insurrection armée.

Crédité de presque 54% des suffrages au premier tour de la présidentielle, le futur chef de l'Etat a confirmé sa volonté d'"intégration européenne" du pays. Il a aussi annoncé qu'il réservait "très probablement" sa toute première visite à l'étranger, à la Pologne: le président Bronislaw Komorowski l'a invité le 4 juin.

De son côté, la Russie est "prête au dialogue" avec M. Porochenko. Le ministre des Affaires étrangères russe Sergeï Lavrov a déclaré lundi que Moscou respectera la volonté du peuple ukrainien.

L'OSCE salue l'élection

"Nous sommes prêts au dialogue avec les représentants de Kiev, avec Petro Porochenko", a dit Sergueï Lavrov. Il a par ailleurs estimé que la poursuite de l'opération des autorités de Kiev contre les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine serait une "erreur colossale".

Le président déchu ukrainien Viktor Ianoukovitch, en fuite en Russie depuis fin février, a dit lui "respecter" le choix du peuple. "Indépendamment de la région ou de la participation, quel que soit le choix qui a été fait, je respecte ce choix, fait au moment le plus difficile qui soit pour notre patrie", a déclaré M. Ianoukovitch.

Quant aux observateurs de l'OSCE, ils ont salué le déroulement de l'élection présidentielle. Ils la jugent largement conforme aux normes démocratiques, dans le respect des libertés fondamentales, en dépit d'actions d'hommes armés hostiles au vote dans l'est du pays.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.