Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lisbonne - Le Parlement portugais a définitivement adopté ce vendredi le budget d'austérité pour 2011, qui doit permettre de réduire drastiquement le déficit du pays. Cette mesure a été votée avec les voix des socialistes au pouvoir et l'abstention de l'opposition de centre droit.
"Ce budget contient des mesures très difficiles et exigeantes pour tous les Portugais, mais il n'y a pas d'autres alternatives pour sortir le Portugal du centre d'une crise financière de grandes dimensions", a affirmé de son côté le Premier ministre José Socrates, à sa sortie du parlement.
Le plan d'économies, d'une rigueur sans précédent, vise à ramener un déficit de 7,3% du PIB cette année à 4,6% fin 2011 et prévoit notamment une réduction des salaires de la fonction publique, une hausse de deux points de la TVA à 23%, le gel des pensions et la suppression ou le plafonnement des prestations sociales.
Les Européens tentent de calmer l'emballementCe vote, garantissant la mise en oeuvre des mesures d'austérité, pourrait lui toutefois se révéler insuffisant pour apaiser des marchés financiers convaincus que le Portugal sera, après la Grèce et l'Irlande, le prochain pays de la zone euro à faire appel à une aide financière extérieure.
Des informations publiées ce vendredi par le journal allemand "Financial Times Deutschland" ont mis le feu aux poudres. Selon le quotidien financier, la Banque centrale européenne (BCE) et une majorité de pays de la zone euro font pression sur le gouvernement portugais pour qu'il demande à son tour une aide de l'UE et du FMI.
Les Européens s'efforcent d'endiguer les inquiétudes concernant la zone euro avec des propos rassurants sur le Portugal et l'Espagne.
L'Espagne se défend
Les gouvernements portugais et allemands et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont aussitôt démenti ces informations. Les Européens n'ont pas "suggéré" au Portugal qu'il demande un plan d'aide financière comme vient de le faire l'Irlande, a déclaré M. Barroso à Paris.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS